Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 00:37

Dans les rues de Duisbourg, qui compte un tiers d’habitants d’origine étrangère.

Depuis l’adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie à l’Union européenne en 2007, l’Allemagne, en raison de son économie robuste, est devenue une destination privilégiée pour les nouveaux entrants. Le nombre d’immigrés des deux pays d’Europe centrale a triplé en cinq ans pour atteindre 330 000 fin 2012.

Confrontées à l’arrivée massive d’immigrants pauvres bulgares et roumains, des villes allemandes demandent l’aide financière du gouvernement. Ce problème est le même dans les pays voisins et la Françe n'y fait pas exception.

Récemment, plusieurs villes parmi les plus déshéritées comme Mannheim, Dortmund ou Duisbourg, ont lancé un cri d’alarme. Ces communes gérées par la gauche réclament une aide de l’État fédéral pour faire face à cette « immigration de la pauvreté ». Sigmar Gabriel, président du parti social-démocrate, a même plaidé pour un « fonds » de secours aux villes concernées, accusant le gouvernement de « négligence » sur ce dossier.


Si Bulgares et Roumains entrent dans l’espace Schengen en janvier, ils pourront solliciter une aide au logement de la ville, générant pour Duisbourg une charge supplémentaire de « 15 millions d’euros par an », ingérable sans soutien financier, selon Marijo Terzic.

Le Républicain Lorrain

 

fdesouche

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration