Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 12:09

Lorsqu’elle était adjointe à la mairie de Paris en 2011, la secrétaire d’Etat aux Droits des femmes, Pascale Boistard, avait rédigé un rapport sur « la politique d’intégration du Conseil régional d’Île-de-France »pour le Conseil régional d’Île-de-France : 30 pages payées… plus de 7.500 euros. Un document « bien maigre », pointe Marianne, qui a révélé l’information.

Relire : La nouvelle secrétaire d’État aux droits des Femmes soupçonnée d’emploi fictif

« C’est au premier abord une mauvaise pratique. Mais cela est classique du copinage. Le rapport proprement dit n’est que le support pour donner un peu d’argent à quelqu’un », souligne le député PS René Dosière.

Le document semble être resté dans les cartons. Mais il a permis à son auteur de gagner une somme rondelette. Marianne épingle jeudi « le très cher rapport de la secrétaire d’Etat aux Droits des femmes » Pascale Boistard.

En 2011, révèle l’hebdomadaire, celle qui était alors adjointe à la mairie de Paris et assistante parlementaire de la sénatrice de Saint-Pierre-et-Miquelon, deux fonctions pour lesquelles elle percevait respectivement 3400 euros et 2300 euros par mois, s’était vue confier par le président PS de la région Île-de-France, Jean-Paul Huchon, la rédaction d’un « rapport sur la politique d’intégration du Conseil régional d’Île-de-France ».

A la clé, une rémunération de plus de 7.500 euros, dont elle n’aurait déclaré que 6.900 euros dans sa déclaration d’intérêts. Mais là n’est pas l’essentiel du problème selon Marianne.

L’hebdomadaire pointe en effet du doigt le contenu du rapport lui-même. Car celui-ci est « bien maigre » : trente pages en tout et pour tout, en comptant page de garde, sommaire et bibliographie. Et la majeure partie d’entre elles se contentent de « recenser les décisions de la Région », la rubrique « préconisations » ne faisant que 4 pages. [...]

> metronews

 

vu sur : http://www.fdesouche.com/539313-integration-secretaire-detat-aux-droits-femmes-epinglee-maigre-rapport-grassement-paye

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique