Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 décembre 2014 6 13 /12 /décembre /2014 02:59
Italie : Logés au séminaire, les clandestins le mettent à sac

07/12/2014 – FERMO (NOVOpress)

 À Fermo, dans les Marches, l’évêque n’a plus de séminaristes à loger dans son séminaire. Il l’a donc mis à disposition de la Caritas(équivalent italien du Secours catholique) du diocèse, qui y a installé des immigrés clandestins.

 Ils sont actuellement 81, « de onze nationalités différentes, surtout africaines ».
Dans la soirée du 30 novembre, les clandestins ont manifesté violemment « pour des motifs d’insatisfaction non spécifiés » mais qui semblent avoir porté sur la cuisine qu’on leur servait.
 Une dizaine d’entre eux ont refusé de manger leur dîner et ont voulu empêcher leurs congénères de manger. 
Le personnel ayant tenté de leur faire des observations, les clandestins ont vidé par les fenêtres le contenu des poubelles, pendant que d’autres détruisaient la vaisselle et le mobilier. 
Seule l’intervention des carabiniers a pu ramener l’ordre. Les immigrés ont alors poursuivi leur manifestation à l’extérieur de l’établissement, où ils se sont rassemblés jusqu’à 23 heures.
Les événements ont suscité de nombreuses réactions. 
La plus énergique est venue de Davide Ditommaso, coordinateur régional du petit parti nationalisteForza Nuova

Selon lui, « ces immigrés n’ont aucune volonté de s’intégrer, ils méprisent l’aide qu’on leur donne, et ils se comportent en maîtres chez nous, comme si tout leur était dû. Il est incroyable que, malgré l’arrogance et l’ingratitude de ces étrangers, les institutions continuent à gaspiller l’argent public à leur bénéfice. »

 « Quant à l’évêché, a ajouté Ditommaso, il ferait mieux de les chasser immédiatement et de donner leur place aux dizaines d’habitants de Fermo qui se retrouvent à la rue à cause de la crise et dont personne ne semble plus s’occuper.
Ceux-là apprécieraient certainement de manière beaucoup plus chrétienne l’hospitalité qui leur serait offerte, et ils ne jetteraient certainement pas la nourriture par la fenêtre. »


Conclusion de Ditommaso : « Si les immigrés n’apprécient pas notre cuisine, ils sont libres de retourner chercher des racines dans le désert, aucun Italien ne les retiendra de force. »

L’abbé Vinicio Albanesi, directeur de la Caritas diocésaine, a appelé en revanche à « ne pas dramatiser ce qui s’est passé ».
 « Il faut penser, a insisté l’ecclésiastique, que ces frères attendent depuis des mois et des mois d’être reçus à Ancône par la Commission territoriale pour la reconnaissance du droit à la protection internationale, qui doit examiner leur demande d’asile pour motifs politiques ou humanitaires »
Il est bien normal, dans ces conditions, qu’ils soient un peu nerveux.

Ben voyons (Ndlr)
source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration