Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 03:05

Ivan Rioufol 1Robert Ménard, le maire de Béziers, s’amuse du «miracle de Noël». Sa résistance au préfet de l’Hérault, qui lui demandait de démonter la crèche qu’il a fait installer à l’hôtel de ville, éveille sympathies et soutiens. «J’ai réconcilié la droite et la gauche, ils sont contre l’interdiction des crèches dans les lieux publics», dit l’élu de droite.

 

S’observe, en tout cas, l’affirmation d’un attachement à une tradition populaire née du catholicisme. Une semblable indignation a accueilli la décision du tribunal administratif de Nantes, obligeant le conseil général de la Vendée à enlever une scène de la Nativité installée, comme d’habitude, dans son hall: un «libre penseur» avait porté plainte, au nom de la laïcité et de la neutralité du service public. Ici comme ailleurs, la France millénaire relève la tête et s’oppose à ceux qui agressent sa mémoire. Voilà une excellente nouvelle.

«Touche pas à ma crèche!» pourrait être le mot d’ordre d’une opinion attachée aux racines chrétiennes de la nation, en dépit de la propagande sur le «vivre ensemble» qui invite le pays hôte à faire table rase de son passé.

Les bras de fer engagés par la municipalité de Béziers et le département de la Vendée dépassent l’anecdote. Ils sont symboliques d’un sursaut identitaire né de trop d’abandons. Alors que le «Joyeux Noël» a été remplacé par d’anodines «Joyeuses Fêtes», alors que des sapins dans des écoles sont régulièrement contestés par les intégrismes laïque et islamique, alors que la République rougit d’affirmer l’hégémonie de sa culture de peur d’importuner les minorités, alors que la pensée progressiste interdit de s’attacher au passé, ces reculades trouvent enfin leur limite. Non, les Français ne veulent pas disparaître. Mais qui en doutait?

Cette défense de la crèche, symbolique de la civilisation occidentale, rend mutiques les défenseurs du métissage et de la société multiculturelle, habitués à tenir la dragée haute. L’heureuse surprise a été d’entendre nombre de personnalités de gauche, y compris des bouffeurs de curés, s’apitoyer sur le sort fait à l’Enfant Jésus par l’intransigeance préfectorale et le fanatisme anticatholique.
S’il fallait encore une preuve de la révolution conservatrice qui parcourt à bas bruit la société, en voilà une belle! Il y a peu, cet unanimisme autour de la préservation d’une telle coutume aurait été impensable. Il est vrai que deux mille ans de christianisme ne s’effacent pas en quarante ans d’acharnements à enseigner l’oubli. La France malmenée n’a pas été rendue amnésique.

Les idéologues, qui pensent imposer et généraliser la visibilité musulmane en imposant le multiculturalisme, se trompent. Tout indique que les Français n’acceptent pas cette société relativiste et interchangeable qui leur a été infligée subrepticement ces trente dernières années…

Ivan Rioufol

Ivan Rioufol : Noël, ou le sursaut identitaire des Français.

 

vu sur : http://www.lepeuple.be/ivan-rioufol-noel-ou-le-sursaut-identitaire-des-francais/26063

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société