Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 03:22

carte electorale

La construction de mosquées illustre la honteuse compromission de la classe politiques française avec l’islamisme.

Interview de Joachim Véliocas, auteur d’un ouvrage empli de révélations, mais dont aucun média français n’a parlé.

« Ljournalisme noble est mort en France, les médias d’opinion l’ont émasculé. Il survit comme il peut sur la Toile, à la lueur fragile des chandelles. » (Alain Dubos; Riposte laïque)

Ils sont maires, députés, secrétaires d’Etat ou ministres. Certains participent à la construction de mosquées en contournant la loi, accolent le mot culturel à des locaux exclusivement destinés à distiller un islam obscurantiste pour tous âges, de la crèche à la pierre tombale. D’autres acceptent le financement de pays étrangers qui pratiquent chez eux l’épuration religieuse, voire la persécution de minorités.

«Ces maires qui courtisent l’islamisme», le livre-enquête de Joaquim Véliocas, est un passionnant récit, parfaitement documenté, de ces incroyables concessions faites à l’islam radical. Sa parution en 2010 aurait dû faire sauter des personnalités politiques et déclencher un débat national. Or, que croyez-vous qu’il arrivât ? Seuls quelques très modestes médias et des sites spécialisés en ont parlé.

Mais la qualité paie: le livre a bénéficié d’une vente continue depuis sa sortie, jusqu’à se hisser en 2012 au sommet du hit parade des essais chez Amazon et à la FNAC. Le travail que poursuit Véliocas dans son site, L’Observatoire de l’islamisation, n’y est probablement pas pour rien.

Ceci n’empêche pas l’omerta médiatique d’être toujours religieusement respectée par les faux journalistes et les vrais militants dont regorge la France.

Entretien avec l’auteur –qui tient à rester «physiquemetn» anonyme- sur cette classe politique qui cède la France aux tenants d’une terrible régression. 

 

L’imam Tareq Oubrou vient de recevoir la légion d’honneur. Qui est-il pour mériter cet honneur?

Tareq Oubrou est un Marocain, arrivé à 19 ans en France pour ses études. Il a obtenu la nationalité française on ne sait pourquoi. Il a officié dans des mosquées à Nantes, Pau, Tarbes puis Bordeaux où il dirige la principale mosquée. Le projet de grande mosquée de Bordeaux qu’il devait mener est stoppé. De source fiable, je peux affirmer que les révélations de mon ouvrage a fait freiner la mairie des quatre fers, car j’ai clairement établi son profil islamiste.

Dans des conférences internes qui ne devaient pas être médiatisées, mais dont des enregistrements vidéo ont fuité, on l’entend enjoindre ses coreligionnaires à travailler à restaurer le Califat, à lire le Coran comme les salafistes, à considérer tout projet politique non islamique comme «basé sur le mensonge», etc. Il a changé de discours récemment, à plus de 50 ans, comme par hasard au moment même où il se plait à jouer le modéré de service dans les médias, et au moment où il doit convaincre la mairie de Bordeaux de lui donner un terrain pour une mosquée. Le terrain a d’ailleurs déjà été acheté par Alain Juppé dont on a vu la grande naïveté avec les Frères Musulmans égyptiens. La légion d’honneur d’Oubrou est une illustration que l’anti-France est au pouvoir avec les socialistes.

 

Peut-on citer des buts communs aux associations islamistes –Conseil français du culte musulman, CFCM; Union des organisations islamiques de France, UOIF; la turque Milli Gorus- qui reçoivent des subventions et la responsabilité de ces mosquées?  

Le CFCM regroupe l’UOIF et le Milli Gorus, son alter-ego turc, qui travaillent à la transformation de la société française en société islamique. Le président actuel de l’UOIF, Ahmed Jabbalah, déclarait il y a quelques années que «l’UOIF est une fusée à deux étages. Le premier est démocratique. Le deuxième mettra sur orbite une société islamique». Il vient d’être reçu par le président égyptien Morsi, membre des Frères Musulmans, en catimini.

Ce n’est pas étonnant, les responsables successifs de l’UOIF ont toujours revendiqué leur filiation doctrinale avec les Frères Musulmans, et les leaders régionaux des Frères Musulmans ont toujours été invités à leur congrès annuel, de Mahfoud Nanha en Algérie au Tunisien Rached Ghannouchi , en passant par Yussef Al-Qaradawi le cheikh pro-Hamas qui fait figure de référence doctrinale.

Le Milli Gorus, créé en Turquie par Necmettin Erbakan dans les années 70, qui encadre la diaspora turque en Europe, a les mêmes objectifs: vivre en vase clos à l’abri des Occidentaux, travailler à intégrer la Charia dans les droits nationaux, créer un maillage complet du territoire européen, en ne reniant jamais son identité turque, l’assimilation étant comme le répète leur Premier ministre Erdogan «un crime contre l’humanité».

Une mosquée est par définition intégriste, car le politique et le religieux sont inséparables en islam. La laïcité est un concept complètement occidental, et les quatre écoles juridiques sunnites de la charia ne diffèrent que très peu.

 

Quelles caractéristiques de ces opérations illustre l’action de Jean-claude Gaudin (UMP) à Marseille?

Jean-Claude Gaudin, pour tenter de séduire le vote musulman, a voulu mettre à disposition un terrain public pour la grande mosquée en projet, ce que le Tribunal administratif a retoqué. Des islamologues renommés de l’Université française, dont Marie Thérèse-Urvoy et Yolande de Crussol, avaient dénoncé cette attitude dans une lettre adressée au maire UMP, que je reproduis dans mon livre. Selon eux, Gaudin commet une faute en ne voulant pas voir la volonté hégémonique de l’Islam dans les territoires qu’il colonise.

 

A votre avis, cette lutte pour l’expansion de l’islam et le refus de l’intégration vient-elle des musulmans ou des leaders des ces associations? 

Le devoir d’étendre l’islam par la prédication (Dawa’) est enseigné dans tous les manuels de droit musulman (charia), les leaders de ces associations n’ont même pas besoin d’en rajouter dans leurs prises de paroles médiatiques, c’est la nature même de l’islam. La massification et la concentration de ces populations musulmanes rend de facto l’intégration très compliquée, mais certaines associations insistent bien sur la nécessaire mise à l’écart de l’Occident impie, comme le Milli Gorus qui construit de plus en plus de mosquées, notamment grâce à l’ancien maire de Vénissieux André Gérin qui fit mine de défendre la laïcité en dirigeant la commission d’enquête sur la burqa alors qu’il a aidé ces islamistes à construire leur mosquée géante!

 

Pourquoi un tel mutisme des médias sur ces compromissions? 

Les médias sont soit dépendant financièrement de membres de l’UMP (Le Figaro), soit  très proches du PS (Le Nouvel Obs, Le Monde, Libération, Le Point, etc.). Donc révéler les financements et compromissions avec les islamistes ne cadre pas avec leurs objectifs militants!

 

A propos de l’importance du vote musulman (93% pour Hollande), pensez-vous que pour être élus, des politiques sont délibérément prêts à laisser l’islam prendre le pouvoir?

Bien sûr, pour un politicien, l’important est de s’assurer des postes pour gagner de l’argent. Une fois à la retraite, il pourra aisément fuir les zones à risques de France, il n’y à qu’à voir où ils passent leurs vacances, ils se fichent de «la terre et les morts»comme disait Barrès, de nos clochers, comme de leur première chemise.

 

Quel rôle joue l’UAM93 en Seine-Saint-Denis? 

Ce mouvement est une scission de l’UOIF. Il regroupe une trentaine d’associations dont autant de mosquées de Seine-Saint-Denis. Ses communiqués sur son site officiel défendent la Charia, loi suprême qui doit supplanter les lois humaines, et le port du niqab… Les politiques de tous partis, PS, UMP, Modem, PCF, se pressent à leurs diners pour obtenir les votes de leurs fidèles. Cette fédération contrôle plus de la moitié des lieux de prières dans le 93.

 

Comment est née la grande mosquée de Strasbourg? Quelle est l’orientation de l’association qui a porté ce projet?

La grande mosquée de Strasbourg est née grâce au concours financier de la mairie, du Conseil régional et du Conseil général en vertu du particularisme de la région qui n’était pas française en 1905. Le site officiel de la mosquée préconise des lectures ultra-islamistes, comme les livres de l’ancien chef de la Bosnie Alija Izetbegovic «Le manifeste islamique»(1970) où il est écrit qu’il ne peut pas y avoir de coexistence pacifique entre musulmans et non musulmans d’un même Etat… Egalement les livres de Mawdudi, le grand penseur islamiste pakistanais. Un séminaire de formation a été donné en hiver 2008 aux cadres de la mosquée par le cheikh Said ramadan Al-Bouti, dont les ouvrages enseignent le jihad offensif. Je révèle le contenu de ces textes dans mon livre.

 

Quelle a été l’action de Martine Aubry dans le nord? 

Elle a été chaleureusement remerciée par Amar Lasfar, l’imam de la mosquée de Lille-Nord pour son aide à l’ouverture d’un lycée musulman situé… à l’étage de la mosquée! Martine Aubry, qui vient en amie aux congrès de la Ligue des musulmans du Nord d’Amar Lasfar, n’a pas été choquée par ses déclarations passées: «Dans l’islam, la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté.» Et encore : «L’Assimilation suppose pour les populations islamiques se fondre à terme dans la population. Ceci est exclu, car cela signifie l’abandon de la loi islamique […] Il n’y aura pas de dérogation à cette règle.»

 

Vous citez des noms, vous montrez de graves compromissions. N’avez-vous reçu aucune plainte? Pensez-vous que ces personnalités vous ont lu? 

Porter plainte ne ferait que médiatiser mes révélations et aboutirait à l’effet inverse escompté par ces élus: surtout ne pas faire parler de moi. Alain Juppé a gelé le projet de mosquée, car les révélations sur la personnalité de l’imam Oubrou font beaucoup parler dans les milieux de droite de la ville, jusque dans l’équipe municipale qui comporte des membres patriotes et éveillés.

 

Depuis la parution de ce livre, pensez-vous que quelque chose a changé en France, qui permette d’espérer?

Non, tout s’aggrave, l’immigration musulmane n’a jamais été aussi importante, ce depuis dix ans. Il faut que les Français historiques se préparent à vivre dans une société où leur culture sera minoritaire, qu’ils s’organisent en réseaux et consolident des positions en province. Le réseau des Identitaires en prend le chemin avec des maisons de l’identité où se fréquentent des milliers de jeunes, de Bordeaux à Lyon. Les réseaux (vraiment) catholiques sont les mieux préparés pour affronter l’avenir avec leurs écoles hors contrats, leurs grandes familles et leur ancrage en Province.

Personnellement, je pense comme Jean Raspail que «les carottes sont cuites», les historiens de demain seront très durs contre nos dirigeants actuels. Imaginez, même la droite refuse de contrôler nos frontières nationales et régularise les clandestins! Etant catholique, je n’espère plus grand chose de ma patrie terrestre, mais bien plus de ma patrie céleste. «L’herbe sèche, la fleur tombe, mais la parole de notre Dieu demeure éternellement.» Esaïe 40.8

 

« Ces maires qui courtisent l’islamisme » a atteint 5000 ventes, il peut s’acheter avec une dédicace de l’auteur sur son site: http://www.islamisation.fr/archive/2012/08/12/veliocas-n-2-des-meilleures-ventes-politique-fnac-com.html

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société