Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 02:15

Après les écoutes de toutes sortes autorisées en France, l'allemagne adopte aussi la surveillance des citoyens ;

 

L’État policier fait toujours preuve de plus d’inventivité. Et il tâche d’impliquer toujours davantage les gens dans la surveillance et la délation de leurs concitoyens suspects de dissidence…

La police de Saxe, en Allemagne, a ainsi mis au point une application (utilisable avec les téléphones type smartphones) qui permet d’identifier en quelques secondes si une musique diffusée est sur les listes des « chansons interdites », qui « glorifient l’idéologie d’extrême droite » (sic).

 

L’Agence régionale de lutte contre la criminalité (sic) de Saxe l’a confirmé à France 24.

Si le projet franchit les derniers obstacles légaux, les forces de l’ordre « pourraient alors interrompre un concert, effacer la musique interdite d’un ordinateur et interroger ceux qui la diffusent ». « L’idée est de libérer du temps pour les enquêteurs qui n’auront plus à lancer des vérifications minutieuses à chaque fois qu’ils tombent sur une musique litigieuse », affirme-t-on à l’Agence régionale de lutte contre la criminalité de Saxe.

En France, on peut encore trouver de la musique dissidente, par exemple chez Patriote Productions.

Pour le flicage généralisé, on pourra toujours lire avec profit les fameux 1984 de Georges Orwell et le meilleur des mondes d’Aldous Huxley.

Source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société