Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 mars 2014 4 20 /03 /mars /2014 02:30

      Des femmes pleurent le physicien iranien Majid Shahriari, assassiné en octobre 2010. D. R.

© DR
Des femmes pleurent le physicien iranien Majid Shahriari, assassiné en octobre 2010

De graves révélations sur des financements ultra-secrets des activités du Mossad par l'Arabie Saoudite ont été faites par un spécialiste américain des questions sécuritaires et des services secrets. 

 

Ce spécialiste, l'Américain Barry M. Lando en l'occurrence, qui s'est distingué par plusieurs livres d'enquête sur notamment l'Irak, explique comment le royaume d'Arabie Saoudite a payé le Mossad pour l'assassinat de plusieurs chercheurs nucléaires iraniens. Il affirme que les Saoudiens ont exigé l'élimination des meilleurs chercheurs dans l'espoir d'affecter le programme nucléaire iranien que le royaume voyait comme une sérieuse menace pour sa sécurité et sa pérennité. 

Cette étrange alliance entre l'État sioniste et le « gardien » des Lieux saints de l'islam s'est traduite sur le terrain par l'assassinat en série d'experts nucléaires iraniens. La transaction a coûté aux Saoudiens un milliard de dollars, d'après ce chercheur. 

« Le chef du Mossad a fait plusieurs voyages pour rencontrer ses homologues de l'Arabie Saoudite. Ses rencontres ont abouti à la conclusion d'un marché : le financement d'une série d'assassinats de plusieurs experts nucléaires de l'Iran, les meilleurs dans la spécialité, lesquels ont eu lieu au cours des deux dernières années. Le milliard de dollars exigé par le Mossad n'était pas cher pour les Saoudiens qui sont prêts à tout pour saboter le programme nucléaire de l'Iran », explique-t-il, citant des sources proches de hauts responsables au sein des services secrets israéliens. Jusque-là, cinq scientifiques ont été assassinés par des agents du Mossad au nom de ces accords

Barry M. Lando rappelle dans ce sillage qu'aussi bien les dirigeants israéliens que saoudiens craignent que l'Iran ne développe des armes nucléaires. Il ne serait que normal qu'ils fassent, avec l'aide des États-Unis, des opérations coordonnées pour au moins ralentir sinon paralyser définitivement les ambitions nucléaires de l'Iran.

L'État israélien et le royaume saoudien ont toujours détesté les dirigeants fondamentalistes chiites de l'Iran, précise ce fin connaisseur de l'état des rapports des pays du Moyen-Orient. Il revient ainsi sur le fait que Téhéran a longtemps été accusé de semer le trouble parmi les chiites saoudiens. 

Aussi, il évoque un esprit de représailles des Saoudiens pour des cyberattaques contre Saudi Aramco, une société très précieuse pour la famille régnante. Le spécialiste relève également un rapport élaboré cette année par l'université de Tel-Aviv qui atteste que l'Arabie Saoudite est « le dernier espoir et la ligne de défense d'Israël ».

Avec les bouleversements que connaissent les alliés traditionnels d'Israël dans la région, les Saoudiens restent le dernier recours des Israéliens afin qu'ils protègent leurs intérêts politiques dans le monde arabe. Barry M. Lando se réfère également à l'excellent blog de Richard Silverstein Tikun Olam, cet écrivain juif qui a suivi l'étroite coopération entre Israël et l'Arabie Saoudite dans le ciblage de la Syrie et de l'Iran

Dans son dernier journal, il affirme que l'Arabie Saoudite « ne se contente pas de coordonner ses propres efforts de renseignement avec Israël. Ce pays finance une bonne partie de la campagne très coûteuse d'Israël contre l'Iran. Cette campagne comprend également les opérations de sabotage massif des bases de missiles IRG, la création d'une série d'armes informatiques pour des cyberattaques, comme Stuxnet et Flame ». 

Il y a également la mise en place d'une catégorie d'armes conventionnelles et électroniques qui pourraient être utilisées dans une attaque de grande envergure contre l'Iran. Une véritable « bombe » qui provoquera assurément un séisme dans la région dont les répercussions pourront être ressenties en Occident.

 

 

http://www.algeriepatriotique.com/article/revelations-larabie-saoudite-finance-le-mossad-pour-lassassinat-de-scientifiques-iraniens

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International