Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 01:50

Tout s'achète dans la vie, même à l'ONU...

L'Arabie saoudite enseigne la haine à sa jeunesse. Lire la chronique de l'ancien ministre québécois Joseph Facal sur une étude des manuels scolaires saoudiens. Le titre de sa chronique dit tout : De la haine pure

Le roi d'Arabie saoudite et l'UNESCO sont de bons partenaires. Après avoir reçu un don de 5 millions $ du roi, l'UNESCO lui a décerné sa plus haute distinction honorifique en reconnaissance de ses efforts pour la promotion d'une culture de la paix et du dialogue.

Unesco-saudibooks
Lire aussi :

L'UNESCO accorde sa plus haute distinction au roi d'Arabie saoudite

__________________

L'agence de l'ONU pour l’éducation veut s’impliquer dans la rédaction des futurs manuels scolaires, et l’Arabie saoudite, une nation dont les manuels scolaires ont été critiqués pour leur promotion de la haine des chrétiens et des juifs, participe au financement de cette initiative.

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) travaille actuellement avec les États membres à revoir sa stratégie pour la publication de manuels scolaires et de matériel didactique. Selon le site Web de l'UNESCO, des experts de 21 pays se sont rencontrés à Paris le mois dernier lors d'un évènement financé par un don saoudien de 29.000 dollars.

La réunion portait notamment sur «les moyens de s'assurer que le matériel destiné aux étudiants reflète systématiquement la diversité culturelle et religieuse et évite les stéréotypes sexuels». Puis, la semaine dernière, le roi Abdallah d’Arabie saoudite a remis un chèque de 20 millions $ au fonds d'urgence de l'UNESCO.

Des critiques préviennent qu’en contrepartie de cette contribution, les Saoudiens voudront avoir leur mot à dire dans la réécriture des manuels scolaires. «Les manuels scolaires saoudiens sont extrêmement haineux et fourmillent de textes xénophobes», a déclaré Ali AlAhmed, auteur du livre à paraître Saudi School Books: Objective Education or Extremist Indoctrination? (Les manuels scolaires saoudiens : éducation objective ou endoctrinement extrémiste ?), et directeur du Gulf Institute à Washington.

Pour AlAhmed, le financement saoudien «montre comment des gouvernements xénophobes, tel celui de l’Arabie saoudite, réussissent à acheter de l'influence». Il reproche à l’UNESCO de trahir son mandat de promouvoir «les valeurs et normes de l’éducation et de la tolérance» quand des pays comme l’Arabie saoudite sont en mesure de faire l’acquisition financière de l’UNESCO et du système des Nations unies dans son ensemble.  

« Chaque pays a la responsabilité ultime du contenu de ses manuels scolaires nationaux», a répondu Qian Tang, directeur général adjoint pour l'éducation de l'UNESCO. «L'objectif de l'UNESCO est d'encourager et soutenir les responsables (dans les ministères de l’Éducation) de la rédaction et de la production de manuels scolaires dans leur réflexion sur la manière dont les manuels promeuvent le respect de la diversité, la tolérance et l’élimination de toutes les formes de stéréotypes négatifs. L’UNESCO se félicite de l’implication des États membres dans cet important travail, et leur contribution financière est bienvenue », a ajouté Tang.

Brooke Goldstein, directrice du Lawfare Project, un think tank à but non lucratif basé à New York, conteste ce point de vue : «Prétendre que la contribution de l'Arabie saoudite à l'UNESCO aidera d’une quelconque manière à mieux refléter la diversité culturelle et religieuse et à éviter les stéréotypes, est un mensonge éhonté.

En travaillant avec l'Arabie saoudite pour réviser le curriculum des enfants, l'UNESCO confère une légitimité au système éducatif haineux de ce pays, elle se fait complice du meurtre prémédité d’enfants musulmans innocents et favorise des conditions d'enseignement propices à la propagation du terrorisme». Pour Goldstein, «il n'est guère surprenant que les Saoudiens cherchent activement à influencer les programmes d’enseignement de l’UNESCO, mais cela demeure extrêmement préoccupant ».

 

Source : UN agency funded with Saudi money wants to edit worldwide textbooks, FoxNews, 16 octobre 2012. Extrait traduit par Poste de veille

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International