Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 01:48

CC - régine debatty - FlickrLe Plateau, vitrine du FRAC (Fonds régional d’art contemporain) dans le XIXe arrondissement de Paris, fête aujourd’hui ses dix ans. Pour l’occasion, ce « lieu incontournable de l’art contemporain au niveau national et international » (sic) a mis les petits plats dans les grands. Il nous invite même carrément au restaurant, dans Le Grand Restaurant de Michel Blazy.

Blazy donc. Un homme réputé dont l’œuvre, bien que largement postérieure, s’inscrit en amont de la Merda d’Artista de Piero Manzoni. Elle en est la source, l’origine, comme l’intestin grêle et le côlon précèdent la Machine à caca (Cloaca) de Wim Delvoye. Monsieur Blazy fait dans la matière comme le chat dans la sciure. Mais quand le chat la couvre, lui l’expose. Du pourri, du qui pue, du qui dégouline, qui grouille et qui vermine.

L’entrée est saisissante : un lâcher d’escargots bien baveux attirés par de la bière vaporisée sur une épaisse moquette marron, dont les traces dessinent « des entrelacs qui peuvent évoquer certaines œuvres de l’expressionisme abstrait ». Passant en se pinçant le nez devant la crème dessert au chocolat grignotée et conchiée par les souris, la montagne de coton où poussent des lentilles et les quarante-six plateaux de pelures d’oranges à divers degrés de putréfaction, on est invité à contempler des larves et des moustiques éclos sur des serpillières sales et de la viande crue dans des seaux d’eau croupie.

Chantons en chœur : « Le Chinkungunya, à Beaubourg ! »

Comme dit Xavier Franceschi dans son baratin : 

On le voit, l’art de Michel Blazy s’inscrit sans équivoque de par ses multiples racines dans une perspective historique. Sa démarche s’apparente à celle du chercheur. et il convient d’en souligner la dimension scientifique.

Ben tiens. La prochaine fois que j’oublierai un maquereau dans le frigo, je songerai à postuler au CNRS.

Gentil, Le Plateau a invité les petits enfants des cités d’à côté à saloper la moquette pour y faire baver les escargots.

Parce que c’est de l’art, coco !

Marie Delarue, le 2 octobre 2012

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société