Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 03:18


 Les choses deviennent inquétantes pour l’enseignement libre avec l’election de François Hollande. Plusieurs documents electoraux et pré-electoraux de l’équipe de campagne de Hollande laissent transparaitre de nombreuses mesures radicalement opposées à l’enseignement libre et catholique.           

Depuis le projet de loi Savary de 1984 d’un Mitterand qui voulait un « grand service public unifié et laïque de l’éducation nationale », et la mobilisation sans précédent des partisans de l’école libre (Chirac, Giscard et le cardinal Lustiger étaient dans le rue), il est vrai que les socialistes ont toujours rêvé d’unifier dans un grand système étatique toute l’éducation de nos enfants. Les perspectives sont sombres pour la liberté d’enseignement et l’extraordinaire maillage de l’enseignement catholique.

Remise en cause de la loi CARLE du 28 octobre 2009 (http://www.senat.fr/leg/ppl08-020.html)

Dans une lettre récente adressée au Comité National d’Action Laïque, que tout le monde se doit de lire pour bien comprendre la situation. Une loi qui, selon Hollande, « crée une situation de déséquilibre en faveur de l’enseignement privé », parce qu’elle oblige les communes à financer la scolarité d’un enfant scolarisé dans une école privée ou publique d’une autre commune.

http://www.itinerarium.fr/francois-hollande-en-croisade-contre-lenseignement-catholique/

http://www.se-unsa.org/IMG/pdf/Reponse_de_F_Hollande_au_CNAL.pdf

Abrogation des accords Kouchner-Vatican,

qui permettent une reconnaissance des diplômes canoniques délivrés par les universités catholiques. À niveau identique de requisit et de travail, celui qui avait un diplôme canonique n’était absolument pas reconnu par l’État français, et donc ne pouvait prétendre à aucun poste dans l’enseignement publique.

http://www.itinerarium.fr/francois-hollande-en-croisade-contre-lenseignement-catholique/

- L’enseignement privé ne sera pas préservé de l’idéologie de la « mixité sociale et ethnique » : « Par ailleurs, une juste contrepartie du financement public dans les établissements privés sous contrat impose qu’ils soient également soumis à des objectifs de mixité sociale. » (Convention égalité réelle)

http://www.itinerarium.fr/comment-le-ps-veut-reeduquer-nos-enfants/

- Des attaques beaucoup plus vicieuses et implicites.

Le renforcement drastique des règles de sécurité et d’accessibilité des locaux aux personnes à mobilité réduite est une véritable arme contre les écoles libres, qui n’ont pas toujours les moyens de se mettre aux normes.

http://www.liberte-scolaire.com/faits-et-analyses/les-normes-de-securite-et-d’accessibilite-ou-l’art-de-tuer-les-ecoles-libres-avec-de-bons-sentiments/

            Je note la mise en garde du secrétaire général de l’enseignement catholique, Eric de Labarre, qui annonce déjà que la résistance sera rude : « Personne n’a intérêt à rallumer la guerre scolaire, nous avons aujourd’hui une forte capacité de mobilisation. »

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions