Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 01:35

La chaîne de télévision Arte a fait une révélation surprenante, passée inaperçue, dans un documentaire allemand diffusé mardi à 22 heures. Une information reprise jeudi par Emmanuel Berretta sur son blog du Point. Selon les services secrets d'Allemagne de l'Ouest, la rupture du barrage de Malpasset, qui a fait plus de quatre cents morts à Fréjus, le 9 décembre 1959, aurait été provoquée par un attentat du FLN.

La version officielle, établie en France en 1971 par le Conseil d'Etat, privilégie la thèse de l'accident.

Une faille située à la base du barrage, une roche pas assez homogène... C'est le mauvais choix de son emplacement qui a été mis en avant pour expliquer cette catastrophe quand le barrage, haut de 61 mètres, a laissé échapper 50 millions de mètres cubes d'eau qui ont déferlé dans la vallée en une vague de 5 mètres de hauteur.

Mais d'après ce documentaire – réalisé par la chaîne régionale allemande WDR, et qui se fonde sur des archives des services secrets allemands, de la RFA et de la Stasi –, des activistes algériens du Front de libération nationale (FLN) seraient à l'origine de cet accident, un attentat, donc.

Des historiens allemands ont trouvé des documents prouvant que l'agent ouest-allemand Richard Christmann aurait prévenu sa hiérarchie sur le lieu et la date de cet attentat, mais que les services du renseignement allemands auraient décidé ne pas prévenir leurs homologues français.

 

Si le chancelier Adenauer soutenait officiellement le général de Gaulle, l'Allemagne de l'Ouest faisait montre d'une certaine tolérance à l'endroit des membres du FLN qui résidaient sur son territoire, ainsi qu'à l'égard de ceux qui leur fournissaient des armes.

A l'époque, le général de Gaule s'était d'ailleurs plaint de ce double jeu allemand. Une histoire à (re)découvrir dans ce très bon documentaire accessible ici (le passage sur la catastrophe de Fréjus est à la 42e minute).

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International