Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 19:42

_______________________________

NKM prise verbalement à partie par un antifa :

Une journaliste d’Itélé prise à partie place Saint-Michel

 

 

 

 Dans un reportage de RMC, un témoin raconte la scène.

« Je suis arrivée au moment où il est tombé en arrière et s’est pris la bitte en fer. [...] Il avait vraiment une grosse bosse derrière la tête et le visage en sang. »

_______________________________

Après un échange d’insultes et de menaces, trois skins accompagnés d’une fille seraient allés alerter un agent de sécurité lui confiant que des jeunes se présentant comme « antifas » (antifascistes, ndlr) les attendaient pour régler leur compte. L’agent de sécurité serait alors sorti pour parlementer. Puis serait remonté dans le magasin avant de dire aux jeunes au crâne rasé que la voie était libre.

Le Point

_______________________________

Les camarades de Clément Méric rejettent la récupération politique de l’affaire

La plupart des étudiants présents au rassemblement organisé en hommage à Clément Méric ce jeudi à 12h devant Sciences Po Paris ont été choqués de la récupération politique de l’affaire, selon notre journaliste sur place. Ils ont réclamé de la «décence», invitant les quelques élus venus sur place, dont Bertrand Delanoë, Harlem Désir et des élus du Parti de gauche, à quitter les lieux. Lors de cet hommage, les étudiants ont chanté le «Chant des Partisans», respecté une minute de silence et scandé des slogans antifascistes.

20 Minutes

——————

Paris : la BAC sur les lieux du drame 15 minutes avant l’agression de Clément Méric

Quinze minutes avant les faits, deux policiers de la brigade anti-criminalité (BAC) faisaient la queue dans l’appartement où se tenait la vente privée Fred Perry, dans le 9e arrondissement de Paris. Les militants d’extrême droite étaient déjà là, mais calmes, n’attirant l’attention de personne.Les policiers sont ensuite repartis avec leurs emplettes.
Le Point

——————

Jeudi matin, les trois amis de la victime n’avaient pas souhaité déposer plainte.
Le Monde

[...] Selon M. Ayoub, qui dit avoir « eu le temps de se renseigner » sur l’agression, « trois jeunes hommes et une fille, la compagne de l’un des jeunes », se sont rendus « normalement » mercredi dans une vente privée du quartier de la gare Saint-Lazare. Selon lui, ce sont « des jeunes qui ont le malheur d’avoir les cheveux trop courts et une marque de blouson qui déplait à d’autres ».

Sur le lieu de la vente privée, « ils ont été pris à partie par cinq militants d’extrême gauche qui leur ont promis de les massacrer à la sortie. Le service d’ordre de la vente privée en a été témoin. Il a proposé à ces trois jeunes plus la gamine d’attendre », affirme-t-il. « La sécurité est descendue pour demander aux jeunes d’extrême gauche de s’en aller.

Au bout d’une demi-heure d’attente, la sécurité leur a proposé (aux autres jeunes, NDLR) de descendre en disant que cela s’était calmé », poursuit M. Ayoub. »Quand ils sont descendus dans la cour – la vente se situait dans les étages -, les jeunes d’extrême gauche les attendaient. La sécurité est sortie une deuxième fois pour les accompagner dehors ». [...]

TF1 News

_______________________________

Réaction de Marine Le Pen.

————————-

Serge Ayoub, le leader des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), le groupe skin mis en cause par le Parti de gauche dans la bagarre qui a laissé un militant d’extrême gauche dans un état désespéré, a démenti aujourd’hui toute implication de son groupe.

« C’est absolument faux », a dit, lors d’un entretien téléphonique avec l’AFP, Serge Ayoub, alias « Batskin », qui a par ailleurs rejeté sur les militants d’extrême gauche la responsabilité de la bagarre survenue près de la gare Saint-Lazare à Paris.

Le Figaro

 

fdesouche

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers