Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 juin 2012 4 14 /06 /juin /2012 11:28

L-histoire-secrete-de-la-rivalite-Trierweiler---Royal.jpgEn une demi-heure hier midi, ministres, conseillers de l’Elysée, dirigeants socialistes sont passés de la stupeur à la consternation. En cause : un incroyable tweet de Valérie Trierweiler, la compagne du président de la République, pour soutenir le dissident PS Olivier Falorni, qui défie Ségolène Royal, en difficulté dans sa circonscription de La Rochelle (Charente-Maritime).

 

Un épisode de plus dans la rivalité qui oppose les deux femmes depuis que François Hollande a quitté Royal pour Trierweiler. (…)
Royal trouve le texte bien fade, mais elle s’en contente. Problème : Valérie Trierweiler n’est pas au courant…La compagne de François Hollande découvre le message hier matin dans la presse. Elle voit rouge.

 

Les deux femmes ne se supportent pas. En privé, Royal appelle Trierweiler « qui vous savez ».

Quant à cette dernière, qui n’avait pas voté pour la socialiste en 2007, elle met un soin particulier à tenter de faire oublier le passé commun de l’ex-couple. « Durant la campagne, elle a tout fait pour tenir à l’écart ceux qui lui rappelaient cette époque, comme Julien Dray et Jean-Pierre Mignard », témoigne un proche de Hollande.

Lors d’un meeting à Rennes, le 4 avril, elle a même « piégé » Royal, en la forçant à lui serrer la main sous l’objectif des caméras et des photographes qu’elle avait fait convoquer. Royal s’est sentie blessée.

« Plus jamais ça… » avait-elle réagi dans un SMS adressé à Manuel Valls, soupçonné d’avoir orchestré l’opération.

Pour Trierweiler, le soutien de Hollande à son ex-compagne est insoutenable. Elle décide de répliquer sur Twitter, quitte à prendre le président à contre-pied. « C’est vrai, ils ne sont pas sur la même position », admet Patrice Biancone, conseiller de la première dame à l’Elysée, qui tente de minimiser : « Ce n’est pas la première fois, il y a eu des précédents. » (…)

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers