Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 01:20

igas.jpgL’inspection générale des affaires sociales a évalué le dispositif de cumul emploi-retraite dans un rapport publié le mois dernier. Le principal constat est que la coexistence actuelle de trois formes de cumul emploi-retraite (inter régime, intra-régime intégral et intra-régime plafonné) rend complexe leur application, créé des inégalités d’accès et constitue « une perte de droit pour les personnes les moins informées« . Les auteurs du rapport recommandent donc une fusion des différents mécanismes.

Une fusion qui doit s’accompagner du renforcement de certains principes, comme la liquidation de toutes les retraites préalablement au cumul entre une pension et un revenu d’activité et la généralisation d’une cotisation non productrice de droits à partir du démarrage du cumul.

Ils souhaitent également que le nouveau dispositif de cumul ne soit pas plafonné et qu’un débat puisse avoir lieu au sein du Conseil d’orientation des retraites (COR) afin de déterminer l’âge pertinent d’accès au cumul emploi retraite. Ils préconisent, en outre, la suppression du dispositif de retraite progressive.

Par ailleurs, la mission propose de mettre en place un mécanisme d’intéressement spécifique pour les bénéficiaires du minimum vieillesse, ceux ci ne pouvant de fait cumuler leur prestation et un revenu d’activité, puisque cette situation aboutit mécaniquement à baisser le montant de leur prestation et donc à annuler le bénéfice financier de la reprise d’activité.

Tout cela semble pétri de bonnes intentions. C’est bien évidemment en rupture totale avec l’idéologie de gauche qui veut qu’un retraité ne doit pas travailler car il prend l’emploi d’un chômeur. Alors, comment se fait il que l’IGAS nous sorte cela?

Quelques mesures, probablement inévitables, concernant les revenus des retraités seraient elles en préparation qui méritent une plus grande souplesse des retraités à l’activité rémunérée? Notre gouvernement deviendrait il adepte du « travailler plus pour gagner plus »? Les mois qui viennent sauront nous renseigner, soyons en sûrs….

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie