Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 02:09

Mohammed-Hammami-imam-radical-expulsé-300x199.jpg

Photo: l'imâm tunisien djihadiste et pro-lapidation sur le perron de l'Elysée le 23 septembre 2010 invité avec les autres membres du Conseil "Français" du Culte Musulman par Nicolas SarkozAFP Mis à jour le 31/10/2012 à 15:04 (extrait) 

L'imam tunisien Mohammed Hammami, qui officiait à Paris, a été expulsé aujourd'hui du territoire français pour avoir "valorisé le jihad violent, proféré des propos antisémites et justifié le recours à la violence" contre les femmes, a annoncé le ministère de l'Intérieur. Suite de la dépêche

Rappel de février 2012:

"Le Conseil français du culte musulman (CFCM) jouerait-il la carte de l'ambiguïté avec l'Islam radical. Des représentants de l'organe religieux ont récemment lancé une pétition de soutien à Mohamed Hammami, imam intégriste sous le coup d'une procédure d'expulsion du territoire après des prêches anti-occidentaux et antisémites.

Si le CFCM a officiellement "pris acte" de la procédure d'expulsion engagée par le gouvernement à l'encontre de Mohamed Hammami, président de l’association "Foi et Pratique", représentant du mouvement rigoriste Tabligh suite à des prêches islamistes appelant à la violence, certains représentants du CFCM avaient lancé une pétition de soutien à l'égard de l'imam radical.

Parmi les signataires de cette pétition, un nom étonne: celle de Kamel Kabtane, recteur de la mosquée de Lyon et membre fondateur du CFCM. Kamel Kabtane, qualifié d'imam modéré dans les médias, mais qui avait invité à plusieurs reprises pour des conférences un autre imam radical,Abdelkader Bouziane,  qui avait été lui aussi expulsé pour avoir justifié la lapidation des femmes dans un entretien avec Lyon mag.

Dans son livre "Le salafisme aujourd'hui" (Michalon, 2011)  le chercheur Samir Amghar confirme que Bouziane, étudiant boursier de l'Arabie Séoudite depuis 1996,  a assuré des conférences en 2003 à la Grande Mosquée de Lyon (page 219). Bien malin ceux qui savent distinguer entre islam etislamisme !

Observatoire de l'islamisation- octobre 2012

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions