Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 02:03

 

Radio Courtoisie  extrait du Libre Journal des contribuables de  Benoîte Taffin du 20/11/2012 : “Réflexion sur le coût de l’immigration »

invités :  Jean-Paul Gourévitch, expert international en ressources humaines, Gilbert Collard, avocat, député

Gilbert Collard pointe les aberrations juridiques que soulèvent encore aujourd’hui l’Aide Médicale d’État (AME)

Suite à cette émission, Radio Coutoisie publiait le communiqué suivant :

À Radio Courtoisie, le 20 novembre, le consultant international en ressources humaines Jean-Paul Gourévitch, auteur de nombreuses études sur le coût de l’immigration, a dénoncé les lacunes du dossier de L’Express du 14 novembre dernier sur « le vrai coût de l’immigration ».

« [L’étude présentée par L’Express] s’en tient à la définition officielle des immigrés,
c’est-à-dire des personnes nées à l’étranger de parents étrangers. [Elle] laisse donc
de côté tous les enfants d’immigrés qui jouent un rôle important dans les comptes »

À Radio Courtoisie, la radio libre du pays réel et de la francophonie, Benoîte Taffin, porte-parole de Contribuables associés, recevait le mardi 20 novembre 2012 dans le Libre Journal des contribuables Jean-Paul Gourévitch, auteur de nombreuses études sur le coût de l’immigration en France.

Il réagissait à la mise en cause de son travail par L’Express du 14 novembre 2012 dans son dossier sur le coût de l’immigration.

Pour Jean-Paul Gourévitch, il existe une différence majeure entre ses travaux et ceux du Pr Chojnicki, repris par L’Express : « M. Chojnicki s’en tient à la définition officielle des immigrés, c’est-à-dire des personnes nées à l’étranger de parents étrangers. Il laisse donc de côté tous les enfants d’immigrés, qui jouent un rôle important dans les comptes ». Il rappelle également que l’étude en question « ne tient pas compte de l’immigration irrégulière ».

Jean-Paul Gourévitch reproche aussi à Xavier Chojnicki de considérer que « les coûts sécuritaires et culturels sont proportionnellement les mêmes pour les immigrés que pour les non-immigrés, [ce qui] voudrait dire par exemple que les immigrés ont une délinquance exactement semblable aux non-immigrés ».

« En ce qui concerne le travail illégal, il faut reconnaître qu’un certain nombre d’entreprises ne déclarent pas les immigrés qu’elles emploient et qu’un certain nombre d’immigrés en situation irrégulière ne payent pas de cotisations sociales », rappelle-t-il. De cette manière, « le coût du travail illégal est beaucoup plus fort en ce qui concerne les immigrés ».

Paramètre parmi d’autres dont le Pr Chojnicki n’a pas tenu compte.

Jean-Paul Gourévitch vient d’écrire une monographie, L’immigration en France – Dépenses, recettes, investissements, rentabilité, pour les Contribuables associés. Elle s’appuie sur des chiffres des 2010 et 2011 alors que le dossier de L’Express reprend des données de 2005.Selon Jean-Paul Gourévitch, l’immigration coûte au minimum 17 milliards d’euros par an à la France.

Source et source

 


Le coût annuel de l’immigration africaine en France : près de 28 milliards d'Euros...
 

h_3_ill_1006843_sans-papiers.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tiré de l’ouvrage « Les Africains de France » titre du prochain livre de Jean-Paul Gourévitch


Bilan des dépenses


Dépenses sociales
Total immigration : 60,33 milliards d’euros
Immigration africaine : 48,56 milliards

Dépenses fiscales et sociétales
Total immigration : 12,79 milliards
Immigration africaine : 9,84 milliards

Dépenses sécuritaires
Total immigration : 5,24 milliards
Immigration africaine : 4,03 milliards

Dépenses éducatives
Total immigration : 1,84 milliard
Immigration africaine : 1,01 milliard

Total
Immigration : 80,2 milliards
Immigration africaine : 63,44 milliards

Bilan des recettes (part africaine uniquement)


Cotisations sociales : 8,89 milliards
Fiscalité État : 21,44 milliards
Fiscalité locale : 5,24 milliards
Total : 35,57 milliards

L’analyse de Jean-Paul Gourévitch


« Le différentiel dû à l’immigration africaine est de 27,87 milliards d’euros. Ce chiffre est peu différent du déficit que nous avions constaté pour l’ensemble de la population d’origine étrangère, soit 26,169 milliards. La structure du déficit dû à l’immigration africaine n’est pas différente de celle du déficit dû à l’ensemble des populations immigrées présentes en France. Mais le déficit africain est plus important que celui des autres immigrations.

C’est donc l’immigration africaine qui génère la totalité du déficit. On peut aussi dire que les Africains rapportent à l’État 56,07 % des prestations qu’ils reçoivent (63,3 % pour l’ensemble des populations d’origine étrangère). »

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration