Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 02:27

La peur monte graduellement dans la petite communauté juive tunisienne, l’une des dernières existant encore dans le monde arabe. La Tunisie, renversée par un coup d’Etat, est passée de « Suisse du Maghreb » à Etat dirigé par les islamistes. Malgré cela, les juifs de Tunisie ne veulent pas quitter leur terre. Ils ne veulent pas partir. Ils aiment la Tunisie. Mais ils sont juifs. Deux choses qui n’étaient pas en confrontation sous Ben Ali… Mais les choses semblent évoluer négativement aujourd’hui.

Il y a d’abord eu le retour des islamistes interdits sous la dictature précédente. Ils étaient trop dangereux. Mais aujourd’hui, ils ne sont plus considérés de la sorte. Puis il y a eu les lois anti-liberté. Puis la tentative d’attaque  à Zarzis il y a quelques jours où le responsable musulman de la communauté juive planifiait des kidnapping de juifs pour obtenir une rançons des riches juifs.

Ne laissez pas votre bien en Israel tous seul pendant votre absence!

« Nous nous sentons dorénavant très inquiets à Djerba et à Zarzis », explique Perez Trabelsi, le président de la communauté juive du pays au site Magharebia.. « Le gouvernement tunisien doit nous accorder davantage de protection afin de nous épargner ces menaces répétées qui planent sur nos têtes ». « Toutefois, il s’agit de notre pays et nous ne le quitterons pas ; nous avons le droit d’y vivre comme tous les Tunisiens », a-t-il ajouté. Trabelsi a mis en garde contre le fait que de telles actions « étaient susceptibles de nuire à l’image de la Tunisie à l’étranger ». « Il faut donc mettre un terme à ces actes, et nous devons parvenir à vivre ensemble, quelles que soient nos différences », a-t-il expliqué.

Et il n’a pas tort. Le nombre de tentatives d’attaques contre les juifs, en Tunisie, explose depuis quelques mois. Est-ce le résultat de 40 ans de haine interdite sous Ben Ali ou une soudaine montée de l’antisémitisme, les évènements sont difficiles à décrypter à chaud. Il n’en demeure pas moins que le gouvernement, le ministre de l’intérieur précisément, se dit lui-même « très inquiet. »

Quid des tunisiens de la rue. Qu’en sera t-il demain ? Seront-ils prêts à descendre dans les rues pour soutenir les juifs ou bien préfèreront-ils ne pas bouger une oreille ?

Zeev Koskas – JSSNews

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration