Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 03:01

Dans ses plaidoyers inlassables en faveur de l’islam modéré, l’anthropologue Malek Chebel s’interroge sur les moyens de corriger l’image menaçante du monde musulman qui ne cesse de grandir au sein des nations occidentales. Deux causes principales contribuent, selon lui, à créer les conditions de ce qui pourrait devenir un véritable choc de civilisations.

C’est, d’un côté, la faiblesse des sociétés démocratiques devant la stratégie terroriste d’un islamisme radical qui exerce sur les esprits faibles la même fascination que le romantisme fasciste au XXe siècle ; et c’est, de l’autre, l’absence d’organisation d’une protestation des modérés, au sein même de l’islam.

Ces réponses sont, en fait, plutôt des questions, étroitement liées l’une à l’autre: les sociétés démocratiques sont en effet d’autant plus faibles, devant les défis que l’islam lance à leur modèle laïque, que les musulmans modérés eux-mêmes sont désarmés devant la lecture radicalisée que les islamistes donnent du Coran.

Comment remettre en cause un texte qui, à la différence des Evangiles signés de simples humains, est considéré comme la parole même de Dieu?

[...] Le Figaro

 

 



Quand on sait que le Coran fut écrit autour du Xème siècle et que Mahomet est mort en 632 on peut penser que les Califes avaient d'autres préocupations que la parole de Dieu.

La fabrication de l’islam

 

Pour soutenir la comparaison avec le judaïsme et le christianisme, les savants musulmans se devaient de donner à l’islam des assises et des caractéristiques similaires, Mahomet, dont l’image était largement négative, a été élevé au rang de Moïse.


La Hijra (l’émigration de Mahomet et de ses compagnons de la Mecque à Médine) est devenue l’équivalent de l’exode des hébreux, le mont Hira où Mahomet a été visité par l’ange Gabriel est devenu le pendant du mont Sinaï où Moïse a reçu les tables de la loi, le sanctuaire de la Mecque est devenu l’équivalent du temple de Jérusalem, le coran a été confirmé comme la parole incréée d’Allah à l’égal et encore plus que la Torah.



...Et afin d’assurer la suprématie de l’islam, les patriarches et les prophètes d’Abraham à Jésus ont été récupérés et qualifiés de musulmans....


 À défaut d’un concept original, l’islam s’est approprié des éléments tirés des autres religions pour les mettre au service de l’empire et ainsi assurer sa stabilité. Le dogme une fois établi, tous les sujets de l’empire devaient s’y soumettre sans discussion...

 

L’idéologie religieuse conçue pour soutenir l’arbitraire des califes et imposer à leurs sujets la soumission ne pouvait avoir pour fondateur un prophète pacifique et humble, voilà pourquoi les califes se sont donné un prophète à leur image.


Il est peu probable que Mahomet soit l’auteur ou l’inspirateur principal du coran, cet écrit a de multiples sources, la bible, le talmud, la littérature rabbinique, les évangiles apocryphes, les textes hérétiques chrétiens, les textes de la liturgie syriaque, les contes et les légendes grecques et syriennes, les récits mythologiques zoroastriens, les légendes arabes, la poésie arabe préislamique etc.

D’autre part les versets haineux et intolérants, les menaces de l’enfer, les appels au meurtre des incroyants, les dispositions légales et les châtiments barbares peuvent être attribués, du moins en partie, à Hajjaj ibn Yousuf gouverneur de l’Irak sous le règne du calife omeyade Abd-el-Malik.


pierre de citoyens et Français

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions