Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 01:15

Interview de l’auteur de « Boulevard de l’islamisme », par Pierre Cassen

Résistance républicaine

Suisse : pour Mireille Vallette, l’islamisme menace nos démocraties. Cette féministe de gauche incarne une ligne dure de la critique de l’islam

A l’heure où la France s’inquiète de la présence de cellules islamistes sur son territoire, le dernier livre de la Genevoise Mireille Vallette tombe, en Suisse, comme un pavé dans la mare.

Dans Boulevard de l’islamisme , cette socialiste féministe pousse un cri qui ne manquera pas d’être entendu: l’essor du radicalisme musulman en Occident menace nos démocraties, et ceux qui s’en inquiètent sont empêchés de s’exprimer par une bien-pensance qui bâillonne le débat public.

S’appuyant sur une multitude d’exemples recensés dans tout l’Occident, Mireille Vallette dresse un portrait au vitriol de la poussée islamiste. Revendications fondamentalistes décomplexées, exigences d’exceptions à la laïcité, atteintes à la liberté d’expression, prolifération des violences faites aux femmes: pour Mireille Vallette, l’islamisme radical et régressif gagne du terrain sous nos yeux.

«En ce qui concerne l’islam, la liberté d’expression est très limitée», explique-t-elle. «A la moindre critique publique importante, vous recevez des menaces, parfois de mort.» Et, plus grave estime-t-elle, «notre système juridique tend aussi à restreindre cette liberté: de nombreux juges sont plus sévères avec ceux qui critiquent l’islam qu’avec des musulmans radicaux, qui font des plaidoyers pour l’application de la charia.»

Pire, poursuit-elle, «on n’entend jamais, ou si peu, ceux qui se disent modérés s’élever contre le radicalisme croissant». (…)

Le Temps

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration