Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 01:51

300px-Judenstern_JMW

 

L

a voici donc revenue cette vieille Europe. L’Europe antisémite, celle des accusations de crime rituel, l’Europe des pogromes et celle des inquisitions, des massacres de York, des expulsions et des spoliations.

La voici donc revenue cette vieille Europe avec l’image de l’Ashton et de ses imprécations antisémites. La vieille Europe dont les trains circulaient vers Auschwitz mais qui ne voulait surtout pas bombarder les camps d’extermination ou les lignes de chemin de fer. Celle de Munich, Daladier, Chamberlain ou Ashton, le Quai d’Orsay ou le Foreign Office. Ce sont les mêmes acteurs qui reviennent sur le devant de la scène. Elle est encore nostalgique cette Europe, nostalgique de cette période où les Juifs portaient l’étoile jaune, et elle n’arrive pas encore à imaginer que notre étoile est bleue et qu’elle flotte sur notre propre drapeau.

En fait l’État, d’Israël reste pour elle une aberration, et si on devait faire un vote à bulletin secret à l’ONU ou à l’Union Européenne pour la destruction de l’État d’Israël, il n’y aurait aucun doute sur le résultat.

L’union européenne vient donc de voter une loi interdisant toute relation avec les populations juives de Judée et de Samarie, du Golan et de « Jérusalem-Est ». Il ne peut y avoir de produits manufacturés sur nos terres juives ancestrales arrivant en Europe. Comme les Juifs dans un temps pas si éloigné – et très présent dans l’esprit européen – les produits israéliens devront être marqués. C’était également la première étape de la campagne nazie. Personne n’a oublié ces magasins juifs en Allemagne décorés de l’étoile de David et que les populations aryennes devaient absolument boycotter.

Frontières de 1948 ou statut 1944

Que cette Ashton, ministre des Affaires étrangères de l’union européenne, puisse décider de ce que seront les futures frontières de l’État d’Israël semble impensable. Je suppose pourtant qu’elle a dû lire les déclarations à l’ONU de Monsieur Abba Eban comparant les lignes de cessez-le-feu de 1967 à celle d’Auschwitz.

Cette Union Européenne rêve de nous voir revenus à des frontières indéfendables qui sont en fait celles de 1948, et si elle le pouvait, c’est au statut des Juifs en 1944 qu’elle aimerait revenir. Des Juifs sur lesquels on pouvait pleurer et non pas ces arrogants sionistes revenus sur leur Terre et redonnant vie et prospérité au désert.

Serait-ce un hasard si cette promulgation du port de l’étoile jaune sur les produits juifs de Judée est tombée un 9 av. En ce jour, les Juifs du monde entier pleurent la destruction des deux Temples, les décrets d’expulsion d’Espagne, et tant de crimes commis à l’égard de notre peuple. C’est par hasard que cette Ashton a décrété en ce jour que Jérusalem n’était pas « juive ».

Jérusalem est notre capitale depuis les temps du Roi David et n’a jamais été la capitale d’un quelconque autre peuple, mais elle a attendu notre Retour pour refleurir. Quand Paris n’était encore qu’un marécage nauséabond, que Londres n’existait pas, nos ancêtres étudiaient déjà la Thora dans le Temple de Salomon à Jérusalem. C’est un certain Lord Disraeli qui l’avait fièrement affirmé à la Chambre des Lords.

 

Elle en rêvait, cette Europe en phase terminale, de voir des terrains « judenrein » !

 

Que les arabes s’établissent en squatters sur nos terres juives lui parait naturel. Mais imaginer des populations juives sur des terres occupées par les arabes, par ce peuple inexistant surgi des poubelles de l’histoire que sont les « palestiniens », serait un cauchemar.

Brétigny sur Orge

Estimer que c’est le droit le plus strict des arabes, d’expulser les Juifs de Syrie, d’Irak, d’Algérie, de Tunisie, du Maroc, de la Libye ou du Yémen est naturel. Pas de Juifs dans les pays arabes. Ni des Juifs, ni des cimetières juifs, ni des synagogues…

Et si on agissait enfin de même quant aux arabes et à leurs mosquées sur le Terre d’Israël ?… Puisque l’Europe les aime, qu’elle les accueille. Qu’elle les prenne en charge. Nul doute qu’elle trouvera parmi eux ces égorgeurs de soldats britanniques passés par pertes et profits, ces détrousseurs de morts à Brétigny sur Orge, ces incendiaires de véhicules, ces trafiquants de drogue, ces démocrates violeurs de Scandinavie.

 

Il est plus simple de condamner Israël et le retour du peuple juif sur sa terre plutôt que les centaines de viols par les « démocrates libéraux » de la place Tahrir, que les massacres permanents en Syrie, ou que les marchés d’esclaves dans la péninsule arabique. L’Europe est aujourd’hui à genoux devant le croissant arabe. Rien d’étonnant à cette décision européenne.

Ce qui, par contre, est beaucoup plus étonnant et coupable, est l’attitude des communautés juives européennes « officielles » qui devraient aujourd’hui s’élever avec véhémence et combattre une telle décision.

Ce qui est étonnant, c’est que dans cette France où les photos des assassins arabes sont élevées au niveau d’un art photographique, ne se soient pas mobilisés les voix des amis d’Israël et de la communauté juive contre la décision de l’union européenne.

Nous avons comme toujours nos propres traîtres, leurs journaux traduits en anglais, les organisations de gauchistes qui œuvrent à la destruction de l’entreprise sioniste. Nous avons nos propres renégats à qui nous laissons libre cours à leurs divagations anti-israéliennes et leurs accusations infondées. Nous permettons, dans notre pays, le financement par l’Union européenne et les Etats européens, d’organes de trahison.

Nous ne nous comportons pas comme les propriétaires légitimes de cette terre. Mais ce n’est pas cette infime minorité qui doit faire entendre sa voix mais bien au contraire le peuple juif dans ses aspirations millénaires.

L’Europe s’était couchée devant le nazisme, hormis une poignée de résistants. Couchée devant l’occupation communiste et aujourd’hui devant la menace de l’Islam.

L’Europe avait sacrifié à sa paix lâche et illusoire son allié Tchèque, et remis à Hitler les Sudètes. Elle a remis à Staline les états de l’Europe de l’Est. C‘est la même Europe qui veut réduire Israël à l’Etat de ghetto indéfendable et apporter la touche terminale à la « solution finale » du peuple juif !

Nous avons survécu à l‘Empire Romain, survécu à l’emprise grec, survécu aux Rois très catholiques de la péninsule ibérique, survécu au Reich allemand, à la faucille et au marteau soviétiques. Tous ces empires ont disparu mais nous, nous sommes de retour à Jérusalem et nous y resterons pour l’éternité.

Alya

 

Peu importe que l’Europe soit incapable de tirer les leçons de l’Histoire et se retrouve en état de dhimmitude avant l’instauration de la Charia. Ce qui importe, c’est que vous, mes frères Juifs, tiriez la leçon de l’Histoire.

La seule leçon qui assure notre pérennité : l’Alya. Montez en Israël et venez assurer l’avenir, le vôtre, celui de vos enfants. Venez renforcer l’Etat Juif et apporter à l’Europe décrépite la seule réponse que l’Histoire conforte. Venez rejoindre la Terre d’Israël avant que ne s’écroulent sur vos têtes les débris d’une Europe perdue.

Il n’est que temps de quitter l’Exil et répondre au Chofar de la Liberté. Nous vous attendons, l’Histoire vous attend, l’Avenir de notre peuple vous attend.

 


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jacques KUPFER, Coprésident du Likoud Mondial, Président du Bloc National, pourwww.Dreuz.info

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International