Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 02:06

Jabhat-Al-Nusra-syrie.jpg

 

Plus de 100 musulmans britanniques sont supposés avoir voyagé en Syrie pour combattre dans la guerre civile, ce qui en fait la principale destination des musulmans radicaux anglais qui veulent se battre à l'étranger.

Les musulmans radicaux préfèrent la Syrie au Pakistan ou à la Somalie comme destination de Djihad, car le risque est un faible d'être suivis par les services de sécurité.

Le député travailliste Khalid Mahmood affirme que le soutien du directeur du Foreign Office, William Hague,  encourage effectivement les musulmans britanniques à rejoindre l'opposition syrienne. «Au départ, ce sont les gens qui avaient été jetés expulsés de Syrie et des Kurdes, mais maintenant les musulmans britanniques vont rejoindre l'opposition parce qu'ils croient qu'ils sont conforté dans leur choix".

Valentina Soria est  chargée de recherche au Royal United Services Institute pour les questions de contre-terrorisme. Même si elle dit qu'une centaine de combattants anglais est un petit nombre, il est encore un sujet de préoccupation pour les services de sécurité britanniques.

"Il ne faut pas forcément à 100 personnes pour réussir à lancer une attaque terroriste. Donc, en termes de nombre réel, mais il est relativement limité sa capacité à contribuer à l'évolution de la menace terroriste au Royaume-Uni est néanmoins pertinente, »dit-elle.

Khalid Mahmood est très sévère à l'encontre du ministre anglais des Affaires étrangères (Foreign Office).

«Comment William Hague, peut-il affirmer qu'en voulant armer ces gens et les financer, cela ne tombera pas dans de mauvaises mains? C'est une conséquence directe", a-t-il dit.

"Il dit qu'il ne veut pas les entrer dans les mauvaises mains - bien sûr qu'elles arriveront dans de mauvaises mains parce que ce sont ces gens qui sont sur le terrain et ils seront confortés par l'ordre hiérarchique islamiste de prendre certains de ces équipements ", ajoute-il.

Mahmood soutient que les leçons de l'intervention en Afghanistan et en Irak n'ont pas été tirées.

«Même si nous commençons à armer l'opposition et qu'ils gagnent, cette tendance se poursuivra dans les troubles à très long terme et de vengeance en prenant l'intérieur de la Syrie. Et puis bien sûr il y aura les djihadistes qui prendront part à l'engrenage des vengeances, et en résultera une catastrophe encore plus grande », at-il dit.

Les groupes islamistes en Syrie, y compris Jabhat al Nusra, dont on dit qu'il a des liens avec Al-Qaïda et a été qualifié d'organisation terroriste par les Etats-Unis, ont reçu de grandes quantités d'armes déjà de la part d'Etats du Golfe comme le Qatar.

Voir la liste impressionnante des régiments djihadistes présents en Syrie cachés par les médias français.

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International