Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 02:48

 

La Cour suprême de Californie doit se prononcer sur la légitimité de l’élection de Barack Obama en raison de l’utilisation par lui de fausses pièces d’identité, et pour avoir obtenu illégalement une carte de sécurité sociale.

L’avocate et candidate au Sénat américain Orly Taitz a convaincu la Cour suprême d’accepter la plainte de quatre plaignants : Edward Noonan, vainqueur des primaires présidentielles de Californie pour le Parti américain indépendant, Keith Judd, candidat démocrate à la primaire de West Virginie à l’élection présidentielle ayant obtenu 40% des votes, Thomas Gregory Macleran, républicain et ancien candidat à l’élection présidentielle, et elle-même.

La plainte se compose de deux volets.

1- Les plaignants ont fourni à la Cour les preuves de l’existence de près d’un million et demi d’inscriptions irrégulières pour voter lors de l’élection présidentielle pour la Californie.

2- Les plaignants ont fourni la preuve que le candidat Obama a commis une fraude majeure.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

  • Pour avoir utilisé de faux documents d’identité,
  • Pour avoir utilisé des faux documents pour obtenir une carte de sécurité sociale de l’Etat du Connecticut numéro 042-68-4425, qui n’a jamais été délivrée au nom de Barack Obama,
  • Pour avoir utilisé un nom qui n’est pas le sien, car il est enregistré sous le nom Soebarkah dans le passeport américain de sa mère, et qu’il n’existe aucune preuve qu’il a changé son nom de Barack Obama Soebarkah en Barack Obama.
  • Parce qu’il est stipulé sur ses relevés scolaires indonésiens qu’il est indonésien, et non américain, et qu’il n’existe aucun document qui indique qu’il a renoncé à sa nationalité indonésienne pour épouser la nationalité américaine.
  • Et parce que s’il a fait plus tard dans sa vie la demande de changement de nationalité, il serait alors devenu citoyen américain et non né en Amérique comme le requiert la loi pour être éligible comme président, poste auquel l’ancien gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a dû renoncer car il est né en Autriche.

Les plaignants ont également fourni à la Cour

  • La déclaration sur l’honneur de Mike Zullo, qui mène une enquête criminelle pour le comté de Maricopa en Arizona, sur l’utilisation par Barack Obama de faux et usage de faux acte de naissance, carte de recrutement de l’armée, et carte de sécurité sociale.
  • Les attestations du Shérif Joseph Arpaio, de l’officier en charge des expulsions d’illégaux John Sampson, des experts Paul Irey, Douglas Vogt et Felicito Papa, et de l’enquêteur Susan Daniels, qui tous ont certifié que les papiers d’identité d’Obama sont des faux.
  • De l’attestation du fonctionnaire de la ville d’Honolulu Timothy Adams, qui a déclaré sur l’honneur qu’il n’existe pas de certificat de naissance au nom de Barack Obama dans aucun des hôpitaux de Hawaï.
  • Des déclarations du ministre de la santé du Kenya, James Orenga, qui atteste que Obama est né au Kenya, et que la biographie d’Obama soumise à son agent littéraire en 1991 indique qu’il était né au Kenya et avait grandi en Indonésie.

Les plaignants déclarent que si la Cour n’annule pas les résultats de l’élection, elle commettra une trahison contre les Etats Unis d’Amérique pour avoir accepté qu’un étranger, citoyen d’Indonésie et peut-être toujours citoyen kenyan, accède au poste de président des Etats Unis et de commandant en chef des armées, au moyen de faux papiers d’identité, et d’une carte de sécurité sociale volée.

L’avocate Orly Taitz poursuit également en justice Barack Obama, Nacy Pelosi, le commissaire de la sécurité sociale Michael Astrue, et le parti démocrate.

 

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://beforeitsnews.com/alternative/2012/12/ca-supreme-court-to-rule-on-obama-eligibility-2510320.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International