Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 11:24

IMAGEN-13174852-2

Aucune occasion n’est ratée pour mentir aux populations de plus en plus naïves. Les lessives cérébrales organisées par le GIEC, les médias, l’ONU et les ONG tournent à plein régime.

Ils utilisent la pitié des gens, l’horreur que suscite un désastre de grande ampleur. Le but camouflé est de faire croire que les ouragans redoublent d’intensité, toujours à cause du prétendu réchauffement climatique, qui est lui-même la conséquence de ce gaz « très dangereux » qu’est le CO2. Les Etats se frottent les mains, encore une excuse supplémentaire pour poursuivre les rages taxatoires liées au « carboné ».

Qu’avons-nous entendu dans tous les médias sans exception : le typhon Haiyan est le plus destructeur de l’histoire sous l’influence du  » réchauffement climatique » (notamment Médiapart, publié 4 jours après l’évènement). Et les médias en rajoutaient des couches, en disant que cet ouragan pourrait être le précurseur de tempêtes tropicales de plus en plus fréquentes et violentes.

C’est évidemment de l’intoxication et de l’affabulation.

Le typhon Yolanda a été certes meurtrier : environ 6.000 à 7.000 personnes sont décédées sans compter les très nombreux blessés, et il n’est pas question de minimiser l’évènement, mais de le relativiser. Nous rendons hommage aux victimes et aux familles. Mais, nous devons rectifier la réalité sur une série de points.

Nous avons vu la liste de plus d’une trentaine de cyclones, bien plus funestes et dont apparemment, les médias ont totalement occulté les ravages.
Ils oublient que beaucoup de personnes ont gardé en mémoire des désastres bien plus graves. Nous reprenons quelques-uns, relativement récents dont les bilans sont beaucoup plus lourds, en terme de vies humaines :

- Au Bengladesh, le 12 novembre 1970, Le Great Bhola Cyclone, entre 300.000 et 500.000 morts ;
- En Chine, Le 5 août 1975, le Super Typhon Nina, 171.000 morts ;
- Au Myanmar, le 3 mai 2006, Le Cyclone Nagis ; 138.366 morts.

Nous avons évité de reprendre des ouragans plus anciens, où 300.000 morts ont été comptabilisés, au Vietnam, en Inde, etc… Toutes les informations sont accessibles chez les spécialistes qui suivent ces événements.

Lors de ce typhon, les souffles au sol ont été enregistrés officiellement avec des vents soutenus à 235 km par heure et avec des pointes très courtes de 275 km par heure. Ce qui est très violent. Mais ce qui est similaire à tous les ouragans importants qui ont déferlés à différents endroits du globe ces 100 dernières années.

Pourquoi les agences de presse ont menti en annonçant que les vents avaient soufflé à 380 km par heure ?

C’est pour faire le buzz ou pour mieux distiller la peur. Les auditeurs et téléspectateurs ne vont retenir malheureusement que le mensonge, puisqu’ils n’auront pas l’idée de vérifier. Certains journalistes ont sans doute confondu avec les vitesses des vents en haute altitude mesurés par les satellites.
Pour celui qui a été tué, peu importe la vitesse. C’est une victime des éléments.

Mais pour tous les citoyens du monde, il faut rétablir une réalité. Les typhons / cyclones / ouragans ne sont pas plus violents aujourd’hui et leur fréquence au cours du dernier siècle ne présente aucune modification.

Vous aurez entendu les lamentations du GIEC, de l’ONU, des ONG et des médias. Apprenez à prendre du recul par rapports à ces bonimenteurs. Surtout n’oubliez pas que les images que l’on vous montre, sont des images choisies pour vous faire transpirer de peur. Bien sûr qu’il faut aider les victimes en urgence, mais cela ne peut camoufler l’exactitude des informations auxquelles vous avez droit.

JACQUES D’EVILLE

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers