Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 02:56

dette france

Pendant que les médias nous abreuvent d’informations sur la partielle du Doubs, ou de l’esprit du « 11 janvier » permettant ainsi à l’incapable Hollande de gagner 21 points de popularité sur son électorat toujours plus bête.

 

image: http://cdn.stickyadstv.com/prime-time/intext-roll-ad-message-fr.png

 

Forcément tous les problèmes économiques ne sont pas résolus, pire ils sont totalement mis de côté, ainsi ni Hollande ni les journalistes présents à la conférence de presse élyséenne n’en ont prononcé le moindre mot sur le sujet. Pourtant les français y attendent des résultats significatifs. Le chômage, la dette publique ainsi que les thèmes relatifs à l’immigration de masse et la sécurité sont les quatre piliers sur lesquels les français jugeront lors des élections futures.

Mais peut-être s’agit-il d’une manœuvre politique grossière visant à cacher ces chiffres catastrophiques, ainsi nous apprenons que la dette publique augmentera fortement pour la 41ème fois successive.

 

Cette année nous auront droit à une progression de 187 milliards d’€ soit 2876€ par français s’ajoutant au 27256€ des dettes précédentes.

Ainsi chaque français est endetté de plus de 30 000 € et tout cela grâce à l’inefficacité constante de l’Etat depuis 1974. «C’est le montant que l’Agence France Trésor (AFT) prévoit d’emprunter cette année sur les marchés à moyen et long terme pour financer la dette de l’Hexagone. Ce montant est en hausse de 14 milliards d’euros par rapport à 2014. D’importants montants de titres émis en 2009-2010, juste après la faillite de Lehman Brothers et le début de la crise financière, arrivent en effet à échéance en 2015 et 2016. Il s’agit également de financer un déficit budgétaire prévu à 74,4 milliards d’euros. » 


La dette publique atteindra ainsi la somme astronomique de 2032 milliards d’€ soit presque 10 fois le budget national. Pourtant des solutions existent pour dès cette année faire baisser drastiquement cette dette.

 

Ayons le courage de supprimer nombre de revenu d’assistance comme les RSA, Aide à la mobilité pour la reprise d’emploi, Aide différentielle de reclassement, Aide financière pour la fourniture de l’électricité, Aide financière pour la fourniture du gaz, Allocation de garde d’enfant à domicile, Allocations mères isolées, Allocation de logement à caractère familial (ALF), Allocation de logement à caractère social (ALS), Allocation de rentrée scolaire, Allocation de soutien familial, Allocation journalière de présence parentale, Allocation personnalisée à l’autonomie (APA), Complément familial, Coupon sport, Fourniture de l’eau, Prime de retour à l’emploi etc. etc. etc.


Cela représente 650 milliard d’€ par an et 32% du PIB, nos voisins qui sont des pays démocrates n’en consacre que 22%. Si nous faisions comme eux nous économiserions 200 milliards d’€.

 

De plus il est illogique que nombres d’étrangers en situation irrégulières puissent bénéficier de la solidarité nationales alors que ceux-ci ne cotisent en rien.
Cette réflexion en va de même pour les étrangers possédant des cartes de séjour qui ne doivent pas bénéficier par exemple d’allocations familiales, à ne pas confondre bien entendu avec les prestations payés par les cotisations sociales. La préférence nationale doit être de rigueur comme cela se fait partout ailleurs.

 

La gratuité complète dans le domaine de la santé comme c’est le cas pour les bénéficiaires de la CMU ainsi que pour la sécurité sociale des illégaux sont un non-sens. Et vont à l’encontre des fondements la Sécurité sociale créer par le gouvernement provisoire.

Enfin, chaque année l’Etat verse 6 milliards d’€ aux syndicats patronaux comme aux syndicats salariés, 2 milliards à la presse, 42 milliards aux associations.

 

L’argent est disponible pourtant nos gouvernants préfèrent emprunter aux marchés financiers, nous liant ainsi les mains aux puissances étrangères. A moins qu’il s’agit de l’objectif non-avoué de nos gouvernants, connaître une nouvelle occupation. La précédente était tellement agréable pour la gauche.

 

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/02/06/20002-20150206ARTFIG00003-la-dette-de-la-france-va-encore-progresser.php?a1=DOL-2891203&a3=77-9178592&a4=DOL-2891203-77-9178592


En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2015/02/09/la-dette-de-la-france-va-augmenter-de-187-milliards-de-en-2015-soit-2876e-par-francais-2/#4oLzpz4yRZIShJkz.99

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie