Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 01:30

http://img208.imageshack.us/img208/218/capturede28099c3a9cran2.png

Les dirigeants européens doivent se préparer à la possibilité d’un éclatement de la zone euro, comme le fait déjà la Finlande, affirme le ministre finlandais des Affaires étrangères, Erkki Tuomioja, dans un entretien publié vendredi dans la presse britannique.

« Nous devons nous préparer ouvertement à la possibilité d’un éclatement de la zone euro », déclare M. Tuomioja, selon des propos rapportés par le quotidien conservateur The Daily Telegraph. « C’est quelque chose que personne ne préconise en Finlande, pas même le parti des Vrais Finlandais (droite nationaliste), sans parler du gouvernement. Mais nous devons nous tenir prêts », ajoute le ministre social-démocrate. Selon lui, les dirigeants finlandais ont ainsi préparé des « plans pratiques pour faire face à toute éventualité ».

« Il y a un consensus sur le fait qu’un éclatement de la zone euro coûterait plus cher à court ou moyen terme que de continuer à gérer la crise.

La Finlande est le dernier pays de la zone euro à avoir la meilleure note d'endettement possible ("AAA") avec une perspective stable chez les trois grandes agences de notation internationales. Concernant la situation de la Grèce, "il appartient aux Grecs de décider s'ils veulent rester dans l'euro", a encore commenté le ministre finlandais.

Mais un éclatement ne signifierait pas la fin de l’Union européenne, cela pourrait au contraire permettre à l’UE de mieux fonctionner », poursuit M. Tuomioja. (…)

Midi Libre

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie