Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 mai 2013 5 10 /05 /mai /2013 01:03

En ce mois de mai 2013, tous s’accordent pour dire que les Français sont inquiets, même désespérés. On parle de l’exode de jeunes, en quête d’un avenir meilleur, d’un avenir tout court, aux États-Unis ou sous d’autres cieux.

Mais le gouvernement, a  détourné l’attention des Français des  problèmes immédiats, avec le  projet de loi, dite du «mariage pour tous». Tout d’abord, le mot «mariage» signifie encore dans le dictionnaire français : l’union d’un homme et d’une femme.

Donc, parler de la loi  «du mariage pour tous, y compris de deux personnes de même sexe», alors que, par définition, ce mot implique  l’union exclusive d’un homme et d’une femme, c’est émettre une contradiction. Donc, c’est proférer un bruit inutile, un sophisme.

Les Français, en bon rationalistes, en bons héritiers de Descartes, ne peuvent que s’insurger contre cette atteinte à la Raison.
Bien entendu, le but affiché de ce projet de loi est de lutter contre les  discriminations dont seraient l’objet  des personnes, lesquelles ne  sont discriminées, véritablement, que par l’Islam, puisque cette religion prévoit de leur faire  subir la lapidation, le bûcher ou la chute du haut d'une falaise. http://www.lefigaro.fr/international/2010/11/22/01003-20101122ARTFIG00413-les-chatiments-de-la-charia-inculques-a-des-enfants-anglais.php

On ne le dira jamais assez ; ceux qui veulent véritablement  lutter contre toute forme de discriminations devraient commencer par lutter contre l’islamisation.
En fait, ce projet de loi est une partie du programme annoncé de changement de civilisation
La théorie du genre fait partie de cette vision du monde.

La mise en pratique de cette théorie conduit à remettre en question le caractère naturel du sexe des êtres humains. Évidement, aujourd’hui, chacun peut constater les différences anatomiques des hommes et des femmes, et se rendre compte  que certaines fonctions sont réservées aux hommes, et d’autres aux femmes, si l’on ignore les cas très rares d’hermaphrodisme.

Ainsi, une femme, parce qu’elle dispose du système reproductif  adéquat, est en mesure d’être enceinte. Ce qui est impossible pour un homme, puisqu’il est privé du dit système.

Un homme, par contre, parce qu’il produit beaucoup de testostérone, grâce à ses testicules, a une musculature et des os puissants et résistants, ainsi qu’une grande agressivité. Cela lui permet de suivre un entraînement militaire, afin défendre sa vie, celle des siens, sa patrie,  non seulement,  parce qu’il en  a la capacité physique, mais surtout, parce qu’il va y prendre plaisir, à cause de sa virilité naturelle et biologique.

Le mental reste indispensable,  à l’heure où la guerre peut se mener aussi à l’aide de drones, à partir de la Maison-Blanche –on imagine Obama détruisant un terroriste, dans son fauteuil avec sa télécommande,  une bière à la main, exactement, comme des millions de garçons de tout âge anéantissent, chaque jour, des aliens et autres zombies, à partir de leur console de jeux !

 (Lecteur, si, à cette évocation d’Obama, tu as  pensé à Clinton, son bureau ovale, sa stagiaire…c’est qu’il coule encore de la testostérone dans tes veines !)
Déjà mises en place dans les pays ultra- progressistes, écologistes, pacifistes, féministes comme  la Suède, les prochaines étapes  de la marche vers la  nouvelle civilisation sont : 

-L’abandon des coutumes viriles ; exemples : plus de jouets violents pour les garçons, obligation d’uriner assis. http://www.lefigaro.fr/international/2013/04/26/01003-20130426ARTFIG00685-les-suedois-bientot-forces-d-uriner-assis.php 

-La liberté de se transformer radicalement
Dans un futur proche, les progrès scientifiques et techniques, appliqués au corps humain, vont rendre possible la transformation radicale du corps humain.
Ainsi, dès aujourd’hui, il est légal et admis de procéder à la chirurgie esthétique.  Une personne qui souffre moralement  de son aspect physique, soit à la suite d’un accident, soit parce qu’elle est née comme ça, peut  transformer durablement son corps, souvent en augmentant son pouvoir de séduction, afin de diminuer sa souffrance et d’accroître le plaisir de la vie.
Il est aussi légal et admis, dans des cas précis, d’avorter. Dans ce cas encore, la souffrance morale causée par certaines grossesses conduit la personne concernée,  à empêcher la nature d’accomplir son œuvre.

Aujourd’hui, il est donc légal et admis, qu’une personne adulte transforme sa nature, pour améliorer sa vie, selon ses critères personnels du malheur et du bonheur.http://transsexuell.es/forum/comments.php?DiscussionID=1257&page=1 

C’est pourquoi, au nom de quoi, la législation française peut empêcher qu’un être humain majeur, de citoyenneté française, en connaissance de cause, au nom de la liberté individuelle et  puisqu’il y a jurisprudence en la matière, transforme son corps comme il en a envie et comme la technique le peut ?
Qu’est-ce qui empêchera un citoyen français, génétiquement mâle, de se faire implanter des seins, pour son plaisir, si une clinique transformiste peut le faire ? Une femme de se doter d’un pénis, pour uriner debout, hors de Suède ?
D’un homme d’un utérus pour pouvoir connaître les douleurs et les joies de l’enfantement ? Une sportive de se doter de testicules, pour battre un record ?
Nos enfants ou nos petits-enfants vivront dans une société peuplée de monstres, si la législation reste fondée sur la recherche du bonheur individuel, ce qui la rend impuissante à   interdire ce que le progrès technique permet.
Pour que cette vision dantesque de notre futur proche demeure juste un cauchemar, il faut défendre la conception selon laquelle l’être humain nait soit homme, soit femme, et le reste toute sa vie.
C’est ce que l’Église professe.
Le projet de nouvelle civilisation amené par la loi dite du «Mariage pour tous» est donc dirigé contre les dogmes  de la Genèse défendus par l’Église.

Et, pour faire écho à la fameuse phrase de Victor Hugo :

«Ouvrir une École, c’est fermer une Prison »,

 à chaque fois qu’on détruit une église, on construit une mosquée.

L’inverse est également vrai.

 

Philippe Grimberg

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique