Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 02:50

 

102 millions d’Euros, soit environ 67 milliards de F Cfa. C’est le montant du nouvel Accord-cadre de partenariat que viennent de signer la France et le Bénin. La cérémonie officielle de signature s’est tenue, vendredi dernier, au ministère des Affaires Etrangères, entre les ministres Arifari Bako et Pascal Canfin. 

Le Bénin continuera de bénéficier de l’aide publique, en tout cas pour les trois ans à venir. Le Document Cadre de Partenariat (Dcp) planifiant l’aide française au développement au Bénin, pour le triennal 2014-2016, a été signé ce vendredi 29 novembre, entre Arifari Bako et Pascal Canfin - venu au Bénin pour la circonstance - respectivement ministre béninois des Affaires Etrangères et ministre français délégué chargé du Développement. La cérémonie de paraphe de document par les deux ministres, s’est tenue à la salle des fêtes du ministère des Affaires Etrangères, en présence des ministres béninois du Développement et de la Santé, et de l’Ambassadrice de la France près le Bénin. Les 102 millions d’Euros, soit 67 milliards de F Cfa, ainsi promis par Paris, seront focalisés sur trois principaux secteurs de concentration.

Ce sont notamment la gouvernance  démocratique, le développement durable, l’éducation et la formation professionnelle ainsi que la santé à travers les retombées pour le Bénin des engagements pris par la France.

Les domaines concernés par ce volet Santé sont la lutte contre le Sida, le paludisme, la tuberculose et pour la santé de la mère et de l’enfant. Il y a aussi le financement de cinquante-trois projets, dans le cadre de la coopération décentralisée. A ces 102 millions d’Euros s’ajoutera le décaissement  de 30 millions d’Euros. Ces 30 millions d’Euros, sont le solde des fonds de l’ancien accord, qui n’ont pu être débloqués.

«En dépit des difficultés budgétaires que nous traversons, nous avons pris l’engagement de maintenir notre aide au développement à 16 pays prioritaires de notre coopération, dont  le Bénin», a indiqué le ministre Pascal Canfin. Qui a félicité la signature de ce document qui réengage la France et le Bénin. Quant au ministre Bako, il voit en ce nouvel accord une «réaffirmation d’engagements antérieurs» pris par les deux pays, dont la coopération est un exemple.

Constat de visu

Lors de son séjour cotonois, le ministre délégué chargé du Développement de la France, Pascal Canfin, a visité le Centre Lazaret et l’Espace Adis de l’Ong Racines.  Créé depuis 1966 avec l’appui de la Coopération Française, le Centre Hospitalier de Pneumo-Phtisiologie, communément appelé Lazaret, abrite des services techniques et hospitaliers, ainsi que le programme national du lutte contre la tuberculose.  Le centre fait de la consultation, le dépistage de la tuberculose et du Vih, le traitement ambulatoire, le suivi des patients tuberculés et co-infecté par le Vih.

C’est aussi un centre de conseil. Qui dispose de 80 lits d’hospitalisation pour les patients tuberculeux et tuberculeux infectés par  le Vih. Son service de pneumologie pour les patients non-tuberculeux, s’occupe de la lutte contre les cancers, la bronchite chronique, l’asthme, les pleurésies etc. Selon ses responsables, le Centre Lazaret à un taux de succès thérapeutiques de 90%.

L’Espace Adis est un centre médico-social de jour, ouvert en 2002 par l’Ong Racines. L’Espace intervient dans le domaine de l’information, des conseils, du dépistage et des consultations médicales sur le Vih/Sida. Il fait aussi de la cession des médicaments à prix réduits, et offre gratuitement des antirétroviraux. A travers ses deux centres de prise en charge, que sont l’Espace Adis à Cotonou et le centre de Savalou, l’Ong Racines assure la prise en charge d’une file active de 1.150 patients Vih.

«Bravo pour les résultats !»

Le Centre Lazaret est financé à environ 93 % par le Fonds Mondial. L’Espace Adis est appuyé indirectement par les subventions du Fonds Mondial, à travers Plan Bénin et le Programme national de lutte contre le Sida (Pnls) et Esther, opérateur du ministère français des Affaires Etrangères.  La part de la subvention annuelle de la France au Fonds Mondial est de 14%.  Depuis 2002, le Fonds a attribué au Bénin environ 165 millions d’Euros, soit un  peu plus de 108 milliards de F Cfa.  Tout calcul fait, il ressort que la France a contribué pour plus de vingt-trois millions d’Euros du total des subventions engagées au Bénin par le Fonds Mondial.

Le ministre Canfin s’est aussi rendu dans ces deux centres pour constater de visu l’usage fait de l’argent du contribuable français. Et il n’a pas été déçu. A Lazaret tout comme à l’Espace Adis, ses impressions et messages à l’endroit des responsables ont été les mêmes : «Bravo pour les résultats et la mise en œuvre! On ne soigne pas qu’avec des euros et des dollars. On soigne avec des compétences sur le terrain. C’est notre responsabilité de continuer à vous soutenir financièrement».

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International