Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 février 2015 5 13 /02 /février /2015 02:55
LA FRANCE VA (A NOUVEAU) RATER SES OBJECTIFS D’ECONOMIES EN 2015 SELON LA COUR DES COMPTES !....

 

A quinze jours du verdict de Bruxelles sur les comptes de la France, les hauts magistrats de la Cour des Comptes estiment que le gouvernement devrait (à nouveau) manquer son objectif d’économies cette année, pour 2,5 milliards d’euros minimum. Ils dénoncent les "approximations et imprécisions" de Bercy.

Le grand objectif budgétaire du quinquennat sera-t-il atteint? Pas sûr, selon la Cour des comptes. Le gouvernement a lancé l’an dernier un plan de 50 milliards d’euros d’économies, dont une tranche de 21 milliards cette année. Le chiffre a marqué les esprits. Le Premier ministre Manuel Valls a lui-même tracé les lignes de ce programme ambitieux en avril dernier, entouré par les ministres concernés. Un gage de sérieux donné à Bruxelles, pour éviter d’éventuelles sanctions de l’Union européenne.

Or la Cour des comptes doute ce mercredi 11 février que l’objectif soit atteint en 2015. Selon ses calculs, il manquerait au moins 2,5 milliards d’euros sur les 21 milliards promis. Déjà, l’an dernier, les sages de la rue Cambon avaient jugé les économies du gouvernement mal "documentées", c’est-à-dire floues. Ils les ont de nouveau regardées en détails, avec davantage de sévérité.

 

Surcout de 2 Milliards d’Euros du à la mauvaise appréciation de l’inflation

Que se passe-t-il? Les hauts magistrats observent que le gouvernement n’a pas tenu compte du coup de frein sur les prix à la consommation. Il a maintenu des enveloppes de dépenses qui auraient pu, voire du, être révisées à la baisse à la faveur de la désinflation.

C’est le cas de la masse salariale de la fonction publique ou des retraites complémentaires. Leur évolution a été indexée sur une inflation initiale de 1,5% alors que celle-ci n’est plus que de 0,9%, dans la prévision officielle. Surcoût : 2 milliards d’euros. Autre critique, la Cour a débusqué un tour de passe-passe de Bercy sur les opérateurs publics (Ademe, Meteo France, musées, etc.) pour un montant de 500 millions d’euros.

 

Des économies qui restent hypothétiques

Ce n’est pas tout. Les économies attendues des collectivités locales – auxquelles l’Etat réduit ses dotations – restent hypothétiques, comme celles espérées à la Sécurité sociale. L’institution présidée par Didier Migaud dénonce donc les"approximations" et les "imprécisions" du programme d’économies du gouvernement. 

Dans leur réponse commune annexée, le ministre des Finances et le secrétaire d’Etat au Budget, Michel Sapin et Christian Eckert, considèrent que le gouvernement "a démontré sa capacité à tenir les normes de dépense". Ils appellent la Cour à "nuancer" ses observations sur les effets de l’inflation, auxquels les lois de finances ne peuvent pas s’adapter en temps réel.

 

Pierre Moscovici appréciera…

Le commissaire européen doit donner ses recommandations sur la France à la fin du mois. Donc, en partie, juger de sa propre politique et surtout de ses suites. Bruxelles a déjà accordé en 2013 un délai de deux ans à la France pour réduire son déficit – qui ne sera pas respecté - puis consenti à décaler ses calculs de quelques semaines cet hiver, le temps d’y voir plus clair dans les comptes du pays. La Cour lui fournit aujourd’hui des indications inédites.

 

 

Source :  leJDD.fr  11-02-2015

 

vu sur : http://www.montesquieuvolvestre.com/2015/02/la-france-va-a-nouveau-rater-ses-objectifs-d-economies-en-2015-selon-la-cour-des-comptes.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie