Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 02:13

La ministre de la Santé, Marisol Touraine

La ministre de la Santé, Marisol Touraine © WITT / SIPA

Marisol Touraine hausse le ton sur les arriérés médicaux des patients algériens. Elle assure également n'avoir aucun doute sur la facture de Bouteflika au Val-de-Grâce.

Marisol Touraine a fait les comptes. "Nous considérons qu'il y a encore des sommes que l'Algérie nous doit", a déclaré la ministre de la Santé lors du Talk Orange-Le Figaro. Le pays doit encore régler les arriérés médicaux des patients algériens soignés en France.

En janvier 2012, la Caisse nationale d'assurance sociale algérienne (Cnas) devait à la France 34 millions d'euros pour le remboursement de frais médicaux de patients algériens en France. L'Algérie a déjà remboursé 15 millions d'euros fin 2012, a affirmé la ministre. Toutefois, "les discussions n'ont pas progressé, pas assez à mon goût, et je souhaite - je l'ai dit d'ailleurs à mon homologue algérien - qu'elles reprennent de façon plus rapide et plus vigoureuse", a-t-elle dit. 

"Pas d'inquiétude" sur la facture de Bouteflika

Cette question a été évoquée parmi d'autres lors d'un entretien dans la matinée avec l'ambassadeur de l'Algérie en France, Amar Bendjama, a indiqué le ministère à l'AFP. "La ministre ne doute pas de la volonté de l'Algérie d'avancer et de trouver des solutions durables" sur le sujet, a-t-on précisé de même source.

Interrogée pour savoir si l'Algérie avait payé pour l'hospitalisation du président Abdelaziz Bouteflika, resté près de quatre jours à l'hôpital parisien du Val-de-Grâce en janvier, Mme Touraine a répondu qu'elle n'avait "pas de doute et d'inquiétude sur la facture liée à l'hospitalisation de M. Bouteflika".

 

vu sur : http://www.lepoint.fr/politique/la-grosse-ardoise-de-l-algerie-a-la-secu-22-01-2014-1783345_20.php

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science