Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 02:01
"Mon fils n'est pas un citoyen de seconde zone - respectez ses fêtes musulmanes"

« Mon fils n’est pas un citoyen de seconde zone – respectez ses fêtes musulmanes »

L’école Montgomery a décidé mardi de devenir « religieusement neutre » et d’éliminer toute référence entre autres à Noël en réponse aux critiques de familles musulmanes qui se disent choquées.

Mais la décision de l’école a rendu les Musulmans encore plus furieux : une des activistes, Zainab Chaudry, a déclaré que l’école les fait passer pour ceux qui ont volé Noël parce qu’ils ne veulent pas traiter les Musulmans à égalité avec les autres religions.

“Ils préfèrent supprimer les fêtes catholiques et les fêtes juives du calendrier plutôt qu’ajouter les fêtes musulmanes,” a déclaré Chaudry.

Mardi, la direction de l’école Montgomery a ainsi décidé, après un vote, de supprimer les désignations religieuses des vacances après que les musulmans se soient plaints que l’école respecte Noël, Pâques, Yom Kippour et le nouvel an juif, mais ne propose pas de vacances lors des fêtes de l’islam.

 

Fox News: “c’est un nouveau champ de bataille dans la guerre contre Noël”

 

Sur la radio de Fox New – nous sommes aux Etats Unis, pays de la liberté d’expression que Fox News n’oublie jamais d’utiliser, le journaliste Todd Starnes accuse et dit que « l’école a laissé tomber Noël pour apaiser les musulmans ».

Il a ajouté qu’il s’agit d’ “un nouveau champ de bataille dans la guerre contre Noël” et une “mauvaise nouvelle pour les juifs et les chrétiens d’ici.”

La décision de l’école a suivi la demande de familles musulmanes qui réclamaient que la fête islamique Eid Al Ahda soit reconnue au même titre que les fêtes juives. En réponse, le directeur Joshua Starr recommanda que la direction de l’école supprime les noms des fêtes juives du calendrier 2015-2016, même si l’école serait fermée durant les deux fêtes juives principales Yom Kippour et le nouvel an juif, du fait qu’un nombre important d’élèves et de professeurs sont absents.

Nouvel an chinois

Les écoles publiques situées dans les quartiers à majorité chinoises ont, dans plusieurs états, l’autorisation de fermer pour le nouvel an chinois ou d’autres fêtes religieuses, si une majorité d’élèves manquent ces jours là.

 

La décision finale revient toujours à la direction de chaque école, qui est autorisée à fermer pour le nouvel an chinois ou pour d’autres fêtes religieuses « si une proportion considérable d’élèves ne viendra pas en cours, ce qui constituerait un gaspillage inutile des ressources ».

 

Jamais aucun asiatique n’a exigé le retrait du calendrier scolaire des fêtes chrétiennes et juives

 

Le sénateur démocrate de l’Etat de New York, Daniel Squadron, a récemment adopté cette mesure, et a déclaré que dans les quartiers asiatiques comme Chinatown à Manhattan et Flushing dans le Queens, le taux d’abstention pendant le nouvel an lunaire atteint 60%.

cair-muslim-holiday-school

Reste que jamais aucun asiatique n’a exigé le retrait du calendrier scolaire des fêtes chrétiennes et juives.
Seuls les musulmans tentent – dans le monde occidental – de faire reculer les autres religions et de faire avancer l’islam. Hasard ou coïncidence, le coran donne l’ordre impératif à chaque musulman d’établir l’islam sur l’ensemble de la terre.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

 

vu sur : http://www.dreuz.info/2014/11/noel-sous-attaque-une-ecole-abandonne-noel-pour-apaiser-les-musulmans/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Education