Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 02:46

Cay

Lettre ouverte à Madame la Garde des Sceaux.

« Zandoli doumandé mayé, mabwya di non ! »

Madame la Garde des Sceaux,

Depuis le début de votre parcours politique vous avez toujours défendu nos intérêts. Vous connaissez l’attachement de la Guyane à votre égard. Nous sommes reconnaissants de votre engagement et des actions que vous avez portées pour notre pays.

En novembre dernier, au sujet du projet de loi sur l'ouverture du mariage et de l'adoption aux couples homosexuels, vous avez affirmé au journal Ouest France que "C'est une réforme de société et on peut même dire une réforme de civilisation".

Notre collectif s’étonne que pour une réforme de cette ampleur, vous vous cantonniez à une concertation limitée, sans vrai débat.

Ce projet de loi fait tâche dans votre parcours que nous avons admiré jusqu’ici. Voulez-vous transformer radicalement la société humaine en dénaturant le mariage et en l’élargissant aux personnes homosexuelles ?

Savez-vous quel est le souhait le plus cher des enfants en attente d’adoption ? « Avoir un père et une mère. »

Au nom de l’égalité des droits hommes-femmes que vous défendez si bien, vous allez créer une injustice grave et, une inégalité à priver légalement et définitivement des enfants d’un père et d’une mère. Voulez-vous être responsable d’une telle inégalité fondamentale entre les enfants ? La Convention internationale de l’ONU des droits de l’enfant (1989) rappelle que l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale.

La filiation père-mère est une loi universelle qui dépasse la politique. Quels que soient nos accidents de vie, nous sommes tous nés d’un homme et d’une femme.

Cette idée du mariage pour tous n’est pas portée par la Guyane, terre où vous avez vu le jour, née d’un père et d’une mère. Avez-vous une seule fois dans votre vie, entendu un enfant de notre pays, même abandonné, rêver d’être élevé par deux personnes du même sexe ?

Ecoutez la voix de votre Guyane !

Dans un récent sondage IFOP (oct. 2012), 63% des Français considèrent qu’en priorité,

« il faut que les enfants adoptés puissent avoir un père et une mère ». Vous avez affirmé le 11 janvier sur Canal+ que "Dans une démocratie, c'est un moment de grande vitalité, de grande tonicité, lorsque les gens manifestent, expriment leur mécontentement". Alors, au nom de quel intérêt refusez-vous d’écouter le peuple qui dit « non » ?

Le débat n’a pas eu lieu alors que le mariage dans notre société repose sur des fondements millénaires qui existaient bien avant l’ère de la chrétienté.

Gardienne du Grand Sceau de France, vous êtes la gardienne des Droits de l’homme et du citoyen. A ce titre, vous devez veiller à promouvoir ce qui est bon pour tous, et particulièrement en matière de droit des enfants.

La Guyane vous a choisie parce qu’elle vous sait capable de porter ses valeurs. Ne la trompez pas. Nous vous demandons solennellement le retrait de ce projet de loi, l’ouverture d’Etats généraux sur le mariage, la filiation et les droits de l’enfant.

Dans l’attente, nous vous prions de croire, Madame la Garde des Sceaux, à l’expression de notre considération distinguée.

Le collectif guyanais « la Manif Pour Tous »

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société