Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 02:35

 

La hausse des prix de l'électricité n'est pas inéluctable : permettre enfin une véritable concurrence et instaurer la transparence peuvent faire baisser les prix.

 

La hausse de 10% des tarifs EDF (5% au 1er août 2013, 5% en 2014) s'annonce douloureuse pour le portefeuille des Français. Sans même permettre de financer les besoins de notre parc nucléaire, ce renchérissement ne découle que de l’arbitraire politico-administratif. Les prix de l'électricité fixés par l’État sont absurdes dans un marché qui se prétend concurrentiel.

Pour commencer, notre facture d’électricité pourrait être diminuée d’environ 12% immédiatement : 1% tombe directement dans l’escarcelle du Comité d'Entreprises d’EDF administré par la CGT, soit 8 fois la dotation moyenne des CE de droit commun.

  Et 11 % de la facture vont à la CSPE, taxe à l’intérêt discutable destinée « à la cogénération et au développement des énergies renouvelables » (mais aussi la solidarité avec les territoires d'outre-mer dits "systèmes électriques insulaires"). L'Allemagne, qui a quelques années d'avance sur nous dans cette direction, fait face à un renchérissement brutal de l'électricité qui plonge plus de 600.000 familles dans la détresse énergétique. Pour une fois, ne pas suivre l'exemple allemand serait sage !

La majorité socialiste-écologiste veut augmenter le coût de l’énergie au travers de taxes pour forcer les Français à changer leurs comportements. Paradoxalement, élections obligent, le pouvoir souhaite limiter la hausse du prix de l’électricité qu’exigeraient les réalités économiques, l'évolution du prix des matières premières et la fin de vie de nos centrales nucléaires vieillissantes (100 à 120 milliards dans les 10 prochaines années) : quelle incohérence ! Au final, le prix de l’énergie relève d’un arbitraire préjudiciable aux ménages mais aussi aux entreprises qui ne peuvent anticiper les décisions politiques futures, instables et opaques, autour de l’énergie.

Le PLD souhaite rendre le prix de l’électricité transparent dans un marché concurrentiel offrant une énergie au meilleur prix. Le CE d’EDF doit s’aligner sur l’ensemble des CE. Nous demandons l’abandon de la CSPE, ruineuse et à l’utilité contestable.

Nous proposons de libérer totalement le prix de l’électricité sur un marché réellement concurrentiel en soulageant immédiatement, en compensation, la facture des consommateurs de ces 12% injustifiables.

À lire aussi :

 

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie