Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 01:06

esprit-en-méditation

 

Des chercheurs ont repris 47 études antérieures. Nombreux sont les non pratiquants qui croient que la méditation consiste à s'asseoir et à ne rien faire. Ce n'est pas vrai du tout. Il s'agit en réalité d'un véritable entraînement actif du cerveau pour améliorer sa vision de soi, du monde et son ouverture. Les différentes pratiques de la méditation ont des méthodes diverses pour arriver à ce but. 

 


La méditation de type « mindfulness » vise à permettre à notre esprit de se concentrer avec du recul (pas de manière obsessionnelle donc) sur toutes les pensées qui rentrent ; ne serait-ce que les sons que l'on entend. Les méditations de mantra consistent plutôt à se concentrer sur un mot particulier ou un son. D'après l'analyse des 47 études, on peut compter sur une amélioration de 5 à 10 % des symptômes d'anxiété avec la pratique de la méditation de type « mindfullness » si l'on compare avec d'autres activités. 

On note aussi une amélioration de 10 à 20 % contre la dépression par rapport aux autres groupes. C'est similaire à l'action d'antidépresseurs. On sait aussi que cela réduit la douleur, mais on n'a pas d'information sur le type de douleurs. 

Notons que les preuves de l'avantage de la méditation ne sont que correctes, sans plus ; des traitements et l'exercice physique donnent des résultats comparables pour ces conditions. 

En attendant, cela vaut peut-être le coup d'essayer. 

 


Source : Surlatoile

Références: Goyal M, Singh S, Sibinga ES, et al. Meditation Programs for Psychological Stress and Well-being: A Systematic Review and Meta-analysis. JAMA Intern Med. 2014;():. doi:10.1001/jamainternmed.2013.13018.

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Santé - Science