Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 01:57

Être de droite, penser à droite, agir à droite est devenu plus qu’un délit, une faute, depuis un an. Il y a quelque chose de pourri au royaume de François Hollande.

Il y a bien quelque chose de pourri au royaume de François Hollande, pour paraphraser Shakespeare dansHamlet. Cette majorité de gauche qui annonçait, triomphale, il y a un an, “Le changement, c’est maintenant” est devenue immobile à grands pas. Tétanisée qu’elle est par la détérioration de l’environnement économique, par la montée en puissance des extrêmes et par la division qui la ronge.

Enserrée dans cette camisole qui l’empêche de mettre en oeuvre de nouvelles mesures ou de réparer les bêtises qu’elle a pu commettre, cette gauche a trouvé une issue et une seule : s’en prendre à la droite par tous les moyens. De la même manière que François Hollande n’a pas gagné l’élection présidentielle, l’an passé, par son talent et ses idées (cela se saurait !) mais par l’hystérie anti-Sarkozy déployée par le monde médiatique et intellectuel, la gauche a décidé de remettre en oeuvre cette méthode : insulter, invectiver, agonir, vilipender et salir tous ceux qui se réclament de la droite.

De Stéphane Richard, le patron d’Orange, mis en examen “pour escroquerie en bande organisée” et traîné dans la boue comme on n’oserait pas le faire avec un délinquant de banlieue, à Henri Guaino poursuivi pour “outrage à magistrat”. De François Pérol, le président du groupe BPCE, à Nicolas Sarkozy, lui-même interrogé pendant plus de douze heures par un juge incapable de l’appeler “monsieur le Président” ! Tout est bon pour faire oublier “l’affaire Cahuzac” qui a mis à mal l’image de cette gauche “forcément morale” qui passe sa vie à donner des leçons de bonne conduite à toute la terre.

Être de droite, penser à droite, agir à droite est devenu plus qu’un délit, une faute. S’indigner du mariage homosexuel imposé par un lobby vous amène directement au tribunal, en passant par la case garde à vue.

Alors que les Femen qui s’attaquent aux cloches de Notre-Dame de Paris et profanent un lieu saint n’ont droit qu’à un simple contrôle d’identité. S’interroger sur le statut de Valérie Trierweiler vient de valoir à deux journalistes une condamnation en justice avec des dommages et intérêts à verser à la fausse “première dame de France”. La police de la pensée est en marche. Les juges de la bien-pensance ont pris le pouvoir. Gens de droite, vous avez le choix entre vous taire ou bien résister dans l’ombre, le silence ou l’exil.

Avez-vous déjà remarqué combien le climat a été modifié en l’espace d’un an ? Auparavant, lorsque sous la droite quelqu’un n’obtenait pas le job qu’il espérait, il se retroussait les manches et en cherchait un autre.

Avec la gauche, ne pas être embauché, c’est forcément de la discrimination. De la même manière, quand l’économie va mal, jusqu’à présent on en concluait qu’il fallait produire plus et travailler davantage. Tout a changé. Désormais, si l’économie patine, c’est parce que les “patrons voyous” ponctionnent le pays.Idem pour les questions de société. Jusque-là un non-croyant se contentait de n’aller ni à l’église ni à la synagogue. Désormais, en matière de religion, plus aucune allusion à Dieu n’est tolérée dans la sphère publique, sauf pour l’islam. Et l’on pourrait multiplier ces exemples à l’infini.

C’est parce que le climat est devenu à ce point délétère que la droite a besoin de se reconstruire vite. En mettant l’ambition collective devant les haines de personnes. En plaçant la bataille des idées devant celle des ego. En mettant à jour son logiciel intellectuel, son mode de fonctionnement et sa relation avec les Français.

De manière à ce qu’à nouveau chacun comprenne bien que, lorsque la gauche n’a comme seule ligne de pensée que de marcher dans le sens du progrès, la droite, elle, a comme ambition de faire avancer la France dans le sens de la marche du monde.

kerdrel@valmonde.fr

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société