Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 01:12

operation-tranquillite_prefecture.pngLe député-maire UMP de Nice Christian Estrosi va déployer dans un quartier de la ville des médiateurs et des agents de sécurité privés patrouillant toute la nuit, a-t-il précisé mercredi à la presse, après avoir annoncé la veille la création de sa propre « zone de sécurité prioritaire ».

La cinquième ville de France ne figure pas en effet dans une toute première liste de 15 « zones de sécurité prioritaire » dressée par le gouvernement le 31 juillet, ce que M. Estrosi avait dénoncé mardi.

Nice, qui se targuait d’être un laboratoire des idées de prévention de la délinquance de l’ex-président Nicolas Sarkozy, entend continuer ses expérimentations dans un quartier sensible de l’ouest de la ville.

« Je ne veux pas attendre que Nice subisse des violences telles que celles qu’Amiens vient de connaître pour réagir. J’ai donc décidé de faire du quartier +des Moulins+ un laboratoire », a déclaré M. Estrosi mercredi.

Outre une équipe de quatre médiateurs d’une association présents sur le terrain de 19h00 à 01h00, cinq jours par semaine à partir de novembre, le maire entend, dans quelques mois, finaliser un partenariat avec le bailleur social Côte d’Azur Habitat pour embaucher des agents de sécurité privée.

Ces derniers -sans doute au nombre de six à huit et probablement accompagnés de chiens- seront chargés de surveiller le quartier des Moulins toutes les nuits de 19h00 à 5h00. Ces hommes auront des armes de dissuasion de 6ème catégorie, mais en cas d’infractions ils contacteront la police nationale. (…)

Le Berry

lire aussi :

Tarbes : Colère devant la série d’agressions gratuites de policiers

«Assez de ces violences perpétrées contre des policiers, surtout lors de l’interpellation de délinquants auteurs de crimes ou délits. Assez de ce manque de fermeté à l’égard des voyous et de leurs complices auteurs de violences contre les serviteurs de l’état. Assez de laisser libre sous contrôle judiciaire avec une convocation pour répondre de leurs actes devant la justice à condition qu’ils veulent bien se présenter, les auteurs de violences à l’encontre d’agents de la force publique.» Le ras-le-bol des policiers du syndicat Alliance police nationale transpire dans ce communiqué. Il fait suite aux deux agressions dont ont été victimes les forces de l’ordre durant la semaine à Ibos puis à Lourdes. [...]

La Dépêche du Midi

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration