Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 02:38

MExtrait d’un article du New York Times traduit par Yves Daoudal :


"Mugar Isarescu, le gouverneur de la Banque nationale de Roumanie, a déclaré dans une interview que le maintien de sa propre monnaie avait donné à la Roumanie la possibilité de fixer les taux d’intérêt, de contrôler les liquidités et de permettre à la monnaie de se déprécier pour aider à maîtriser le déficit.

Comme ils ne peuvent pas contrôler leur politique monétaire, a-t-il noté, les pays de la zone euro comme la Grèce sont obligés de compter principalement sur la politique budgétaire : les impôts et les dépenses.

Dans le cas de la Roumanie, le maintien de sa faible devise, le leu, a rendu ses exportations (les deux tiers vers la zone euro) plus concurrentielles, et abaissé le coût de la vie, ce qui a soudainement attiré des travailleurs qualifiés de pays en difficulté de la zone euro.

Alors qu’il y avait, il y a quelques années, un flux de millions de Roumains vers l’Espagne et l’Italie, à la recherche d’opportunités économiques, aujourd’hui le taux de chômage approche les 25% en Espagne tandis qu’en Roumanie il est d’environ 7%. [...]"

 


C'est quand même un comble qu'un pays qui est sorti exsangue d'une dictature communiste soit dans une meilleure situation économique que l'Espagne.

C'est vrai que l'UE peut servir pour certains pays pauvres à recevoir de l'argent (au détriment des autres). Ceci-dit l'économie irlandaise, qui avait bénéficié des fonds structurels de l'UE (en partie le nôtre) s'est vite effondrée comme un soufflet, sitôt cet argent redirigé vers les pays de l'Est.

Si les fonds structurels expliquaient tout, les performances économiques de la Suisse, de la Norvège et de la Suède, seraient moindres que celle de la zone euro.


Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie