Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 02:17

Mosco n’en fout pas une : ce qu’il y a de bien, aujourd’hui, c’est que tout se sait. Ou finit par se savoir. Par exemple, on s’en doutait mais on a eu confirmation cette semaine que Mosco n’en fout pas une à l’Europe. Au point que ses homologues européens regrettent Christine Lagarde ! Lors d’une réunion nocturne le 24 février consacrée au sauvetage de Chypre, il s’est tout simplement endormi, le petit chéri. Lagarde aura ce mot, incisif, constatant le sommeil du bonhomme : « voilà pourquoi on n’entend pas la voix de la France ». Il a essayé de contester sur son compte TWT, mais les images ne mentent pas… Plus grave encore pour la crédibilité nationale, les ministres de l’économie européens soulignent que Pierrot ne participe que rarement aux réunions de l’Ecofin avec ses 27 homologues…

Par exemple, le 13 avril, il n’a pas participé à une réunion de cette instance alors que l’ordre du jour était consacré au lever du secret bancaire en Europe et en Suisse… sujet pourtant particulièrement brûlant en France… érigé même en priorité par celui qui est censé être son patron !

Non, voyez-vous, Mosco avait mieux à faire. Il participait en effet à une réunion nettement plus importante : le conseil national du PS ! « Il est aussi inexistant que le cas français est alarmant ! », s’inquiète-t-on a Berlin au sujet du gentil Doubiste. Mais qu’on se rassure, ça bosse quand même : on sait par exemple qu’une liste des réformes à entreprendre d’urgence en France circule dans les instances européennes. L’auteur de ce document qu’on image fort utile s’appelle Wolfgang Schauble, et il est ministre des finances allemand. Pendant ce temps-là, Mosco doit sûrement signer de petites motions socialistes qui intéressent directement son avenir d’apparatchik socialiste bouffi d’argent public.

Royal au bar ! Le problème avec elle, c’est qu’on n’est pas certain que ses sorties iniques sont imputables à un excès d’alcool… La première cocue de France a été parachutée par son ex à la BPI, au poste de vice-présidente. Pas mal. Et puis le poste de président était déjà occupé : il l’avait refilé à son pote de promo, Jouyet. Et cette semaine, la VP s’est fendue d’une leçon de morale au patron opérationnel de ce nouveau machin public, XX, à savoir le seul qui aie un parcours un tout petit peu concerné par le monde de l’entreprise et sa gouvernance.

Et il a admis, dans un élan de sincérité que le sauvetage des hauts fourneaux de Florange n’était pas un « bon business ». « Dérapage honteux » pour la madone du chabichou. En même temps, mémère, la mission de ce machin appelé BPI, c’est d’identifier et de financer les entreprises qui dessineront la France de 2050 ! Et comment te dire : l’aciérie version Zola au fin fond de l’Est lorrain, c’est pas trop l’avenir. C’est tout sauf l’avenir, même. Après, il faut reconnaître un certain talent à la perruche pour dénicher les connards boiteux en terme de business. En tant que présidente de région, elle a engloutit plus de 15 millions d’euros dans Heuliez (qui a déposé son bilan), Mia en chômage partiel et dont le DG vient de claquer la porte ou encore Eco&Mobilité qui a purement et simplement fermé il y a quelques mois… Y a pas à dire, c’est bien la compétence qui l’a placée à son poste: ses faits d’armes en terme d’investissements d’avenir parlent pour elle…

Florange mon amour : l’égalité, enfin ! Pépère a lui aussi sa stèle sur un site industriel abandonné, en l’occurrence à Florange. Les images tournent en boucle depuis des mois : le petit corrézien sur son camion frites, entouré de si beaux drapeaux rouges ornés de si fiers et si jaunes marteaux et faucilles fustigeant son prédécesseur et ses promesses non tenues. Finalement, il ne fera pas mieux que Sakozy, il fera juste plus vite. Il n’aura pas fallu attendre 4 ans, comme Sarko, mais 10 Mois ! [...]

Les résultats sont là : Début d’année, on remet les compteurs à zéro, si on peut dire, et puis les comparaisons avec « n-1 » comme on dit, prennent du sens. A ce titre, on regarde les indicateurs tombés cette semaine et que voit-on : les embauches en CDI ont chuté de 6% au premier trimestre par rapport à la même période de 2012 et de plus de 12% sur un an. Ce n’est plus une baisse, c’est une hémorragie comme le pays n’en avait jusque là jamais connue. « Je suis submergée par l’émotion » a déclaré au même moment une Taubira aux anges.

Le chômage a atteint un niveau historique, pulvérisant un triste record de 1997, et notre Harlem Gobe Trotteur national (tellement il gobe ce qui lui tombe de l’Elysée, sorte de pensée prémâchée et bouillie prédigérée ; trotteur parce qu’on peut pas dire que ce soit une foudre…) déclare : « Ce jour restera comme une grande date pour l’égalité dans le pays ». Les 2 navets parlaient du mariage pour les quelques gays que ça amuse encore d’énerver leurs vieux parents réac. C’est bien, les gars. Bon maintenant que vous avez coupé le pays en 2 (au moins), que vous avez montré que l’Etat était aux ordres du premier lobby venu, surtout s’il représente une minorité à fort pouvoir de nuisance médiatique, maintenant que vous avez privé, par la loi, certains enfants d’un papa ou d’une maman, il va falloir bosser, non ? .

Harlem et les vieilles recettes staliniennes. Lui qui a été élevé au bidonnage mitterrandien de SOS Racisme le sait parfaitement : il est toujours plus facile intellectuellement et utile électoralement de dénoncer ce qu’on voudrait voir plutôt que de décrire ce qui est. Et puis les commentateurs officiels de la république sont à Matignon et à l’Elysée. Ainsi, cette semaine, il s’est repu jusqu’à l’écœurement de ce rapprochement supposé de la droite et du FN, éternelle marotte socialiste quand tout va mal. En cause ce coup–ci ? La présence de Collard, député FN, en 1° ligne de la manif pour tous, au même titre qu’une poignée d’élus UMP.

[...] Donc la gauche a toujours ses « résistants » dans tous les corps constitués de la République. Et il n’est pas une semaine sans qu’un de ces rouages soit démasqué ! Et cette semaine, ce sont les juges. Dans un local du Syndicat de la Magistrature, « organisme professionnel » qui regroupe un bon tiers des juges de ce pays, au sein même d’un bâtiment d’état, il y a un « mur des cons », avec des photos, des surnoms qui sont des insultes souvent et des commentaires inquisiteurs presque tout le temps. Ce que tout le monde savait est enfin aux yeux de tous : les corps intermédiaires sont non seulement politisés mais ils utilisent leur position, leur situation, leur fonction et leur pouvoir à des fins politiques. Quelque chose me dit que l’heure de la grande purge arrive à grands pas.

[...]

Le soubresaut avant le grand saut ? La gauche de la gauche nous a gratifié d’un « rapport » qu’elle avait du se commander à elle-même, ce qui reste la meilleure façon de se donner de l’importance. Et que dit ce « rapport » ? Qu’il faut changer de politique et envisager une relance par la consommation, donc par l’endettement, en distribuant vite et bien beaucoup d’argent. Bref, la bonne vieille recette keynésienne démagogique. On leur répondit donc que donner de l’argent (encore faut-il en avoir) ne fonctionne plus en économie ouverte : si les français dépensent ce surplus de revenu en télés fabriquées en Corée, en baskets made in China et en consoles japonaises, cela n’aura absolument aucun effet sur l’économie française. Surtout que les indicateurs existent pour mesurer ce risque: ça s’appelle, par exemple, la balance commerciale. Et celle-ci est largement déficitaire ! Cela veut dire que nous consommons beaucoup de produits fabriqués à l’étranger ! Et que nous répondent-ils, ces nains ? On n’a qu’à imaginer un dispositif qui force les ménages à présenter les factures de ce qu’ils ont acheté pour vérifier qu’ils ont bien acheté du made in France ! Il va falloir tirer une fois pour toute la chasse sur ces idéologies qui n’en finissent pas de mourir.

Z’Ayrault pour la question : une semaine en Hollandie ne serait pas vraiment elle-même sans la chronique du prof d’allemand paumé en république comme un chien dans un jeu de quilles. Cette semaine, il se dépatouille avec la démagogie de son patron sur la « moralisation » de la vie publique. Le petit corrézien ayant annoncé une « haute autorité pour ceux qui ont du pognon qui ne veulent pas que ça se sache », c’est au prof donc de se démerder pour la mettre sur pied. Sauf qu’elle existe déjà ! Didier Migaud, président de la Cour des Comptes et socialiste, rappelle qu’il existe une commission pour la transparence financière de la vie politique. Qu’il suffirait de lui donner les moyens de vérifier l’authenticité des déclarations. Démagogie mon amour…

Le PS sent le bouc… émissaire ! Selon les socialistes, qui ne sont pas à une indignité prêt, l’affaire est entendue : à tel point qu’ils ont décidé d’allumer l’Allemagne et son « intransigeant égoïsme ». C’est vrai, les gars : un pays en excédent budgétaire, sans chômage ni dette est forcément suspect. Et puis c’est une évidence : les difficultés françaises, de la dette abyssale aux chômage de masse, de la corruption à l’incompétence des gouvernants, sont dues à Angela et à elle seule. Ils sont fous.

1 an, ce sont les noces de coton. Et 1 an de Normalito 1er, ça se fête. A l’envers, évidemment. Aussi nous célébrerons cet anniversaire comme il se doit. Et nous lui offrirons en guise de cadeau une synthèse, lui qu’on sait si friand de cet exercice, qui retiendra certainement toute son attention : le démagomètre. Nous recenserons en effet toutes les prises de positions démagogiques du candidat que le président élu s’est empressé d’oublier. Et nous le referons pour chaque anniversaire. On ne sait jamais, s’il lui venait l’idée quelque peu surréaliste de se représenter à une élection quelconque…

En attendant, bon week end et bon courage !

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Politique