Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 01:57

La Suède était autrefois un pays magnifique, riche et moderne.

Screen-Shot-2014-04-03-at-11.49.56-AM

Ce petit coin de paradis s’est peu à peu transformé en un enfer pour ses habitants de souche. Ce pays est devenu aussi totalitaire que l’Arabie Saoudite ou l’Iran. Les politiques d’immigration successives ont détruit la culture suédoise et ses trésors.

Selon un rapport de l’ONU, la Suède est sur la bonne voie pour devenir une nation du tiers-monde. Et nos politiciens continuent à nous vendre le modèle multiculturel suédois.


Plus la situation se détériore, plus les libertés démocratiques se restreignent, notamment la liberté d’expression. En effet, l’application stricte de la loi sur le délit de blasphème, conformément à la charia, signe le début de l’agonie de la liberté d’expression en Suède.

Mais tous les pays occidentaux sont concernés par la mort lente de la liberté d’expression. Les oligarques qui dirigent l’Europe sont soumis à l’OCI, organisation islamique regroupant 57 états musulmans, parmi lesquels figurent les plus violents et les plus cruels de la planète, appliquant la charia à la lettre, et ils s’acharnent à tenter d’interdire toute discussion, toute critique de l’islam en Europe.

Les méthodes utilisées pour nous imposer cette interdiction sont dignes d’un état totalitaire, même si elles sont appliquées sournoisement, tranquillement, sans violence, du moins pour l’instant.

Nos constitutions et nos règles, imposées par l’UE, autorisent certaines exceptions au droit d’expression et ces petites failles suffisent pour réduire en miettes la liberté d’expression et ainsi s’attirer les bonnes grâces des dirigeants arabes.


En Suède, l’un des plus grand journaux suédois, l’Expressen n’a pas hésité à faire appel aux services de hackers pour s’introduire dans le programme de gestion des commentaires afin d’obtenir les adresses e-mail et révéler les identités des commentateurs qui se cachent derrière leurs pseudos.

Un journaliste d’Expressen et un caméraman se sont ensuite rendus chez plusieurs blogueurs pour les interviewer à propos de leurs commentaires, postés sur plusieurs sites. Le journal publia par la suite les noms et les photos de certaines personnes, indifférent aux conséquences que cela pourrait entraîner. L’une d’entre-elle perdit son emploi. Méthode digne de la Stasi, du KGB, du gouvernement Obama.

Le journal aurait dû être fermé, ses éditeurs arrêtés, mais ce furent les victimes de ces procédés autrefois considérés comme délictueux avant l’application de la loi de la charia sur le délit de blasphème, qui furent sanctionnées.

La photo ci-dessus illustre toutes les joies de la multiculturalité dans une banlieue de Stockholm l’année dernière, lors d’une semaine d’émeutes et de violences : centaines de voitures brûlées, une école incendiée, de jeunes Musulmans jetant des pierres contre les policiers.


La population de la Suède a progressé de 9 millions à 9.5 millions dans les années 2004-2012, suite à l’immigration en provenance d’Afghanistan, d’Irak et de Somalie. 16% des nouveau-nés ont des mères originaires d’Afrique et d’Asie.

La Suède, malade de ses viols, détient un bien triste record : celui du nombre de viols le plus élevé, derrière … l’Afrique du Sud.

Et en Suède, tout comme en Norvège, le lien entre l’augmentation régulière des viols et l’appartenance ethnique est claire et indubitable. Le viol est l’arme de l’invasion musulmane, l’arme de la conquête de l’Occident. Les Musulmans violent les femmes occidentales pour des raisons ethniques, mais chut… il est interdit de le dire, ce serait de l’islamophobie et ces pauvres immigrés se sentiraient stigmatisés, car pour eux, le viol d’une femme blanche c’est halal… De leur part, il ne s’agit aucunement de racisme, mais de simple tradition religieuse …

Les « bienfaits » de cette immigration musulmane de masse se traduisent par une épidémie d’agressions sexuelles liées à cette idéologie misogyne : 77% des viols sont perpétrés par les Musulmans. On peut aisément établir un parallèle entre l’augmentation dramatique des cas de viols et une immigration musulmane croissante.

« Elle n’était pas voilée, elle demandait à être violée. C’est une pute ». Telle fut la réponse des violeurs à la question : pourquoi ?

Screen Shot 2014-04-07 at 15.48.42 PM

Aujourd’hui handicapée, cette jeune femme fut atrocement violée pendant 7 heures non stop par un gang de 12 réfugiés Afghans. 7 seulement furent inculpés. Un autre, ayant participé passivement au viol, fut relaxé à cause d’une erreur de transcription, il reçut même une compensation de plus de $ 20.000, en dommages et intérêts, pour le temps où il fut privé de sa liberté. Somme supérieure à la normale du fait de son statut de réfugié…

Un reportage, réalisé par la chaine américaine CBN sur la Suède et le Danemark,donne les frissons.

“Soviet Sweden? Model Nation Sliding to Third World” ((Suède soviétique? Un modèle de nation glissant vers le Tiers-Monde)

Ci-après, un résumé des commentaires et interview avec des journalistes suédois et danois :

Lorsque le président Obama visita la Suède l’année dernière, il exprima toute son admiration pour le modèle suédois. Cela a dû inquiéter les Américains, car d’après un rapport de l’ONU, la Suède deviendra un pays du tiers monde d’ici 15 ans, derrière la Lybie et la Bulgarie.

Dale Hurd à Malmö :

« bienvenue à Utopia, autrefois appelée Suède. La Suède a été un laboratoire d’expériences sociétales. Les leaders socialistes sont persuadés d’avoir construit la société parfaite et la Suède a été comparée à certaines nations, qui elles aussi essayèrent de construire la société parfaite, comme la Corée du nord et l’ ex-Union soviétique. Si vous n’aimez pas comment Utopia a été construite vous ne serez pas fusillé comme en Corée du Nord, mais votre vie pourrait devenir rapidement très désagréable. »

Jimmy Fredrikkson, un journaliste d’Expressen, l’un des plus grands tabloïdes suédois, s’est rendu chez le professeur, Jim Olsson. Cet homme ne pensait pas avoir fait un commentaire désobligeant sur un site internet, relatif aux problèmes liés à l’immigration en Suède, mais des hackers gauchistes aidèrent le journal à le traquer, ainsi que d’autres commentateurs, afin qu’ils soient dénoncés à la nation comme des racistes. Un autre commentateur, Directeur d’une Société, dont la photo fut publiée par le journal, perdit son emploi. L’establishment gauchiste suédois et les médias croient, dur comme fer, que la pierre angulaire d’une société parfaite est le multiculturalisme : une immigration de masse en provenance des pays les plus pauvres du monde. En Suède celui qui s’y oppose est taxé de raciste, de fasciste, de nazi.

Mikael Jalving, journaliste danois, auteur du livre « Absolut » :

« la règle en Suède est d’éviter toute hostilité envers les immigrés. Il est très important de prouver que vous êtes amical avec les étrangers, avec les immigrés. Il s’agit de savoir si vous êtes hostile à l’immigration et si cela peut être prouvé, vous êtes « hors jeu ». Peu importe si le merveilleux modèle d’intégration suédois échoue misérablement, si les résultats scolaires sont plombés, si la criminalité dans certaines banlieues explose, (les immigrés mirent le feu aux banlieues pendant une semaine l’année dernière) si de nombreux Juifs, victimes d’agressions, de la part d’immigrés musulmans, quittent la Suède. »

Une ancienne journaliste d’une radio suédoise s’est rendue en Somalie l’année dernière. Elle a déclaré à la TV suédoise que Mogadiscio était plus sûr que n’importe quelle banlieue suédoise peuplée d’immigrés…

« Assimilation» est un terme nazi en Suède

Oublions le modèle américain du « melting pot », dans lequel un jour les immigrés apprendront à devenir des Suédois. C’est aussi une idée raciste. Mikael Jalving ajoute que les Suédois sont supposés apprendre des immigrés et non l’inverse. Il n’est absolument pas question d’assimilation. Qui dit cela ? Les mainstream médias, les politiques, les intellectuels se moquent de ce mot. « Assimilation » est un terme nazi en Suède.

Nous avons discuté avec plusieurs journalistes en Suède : tous parlent d’une « atmosphère stalinienne qui plane sur ce pays, où les citoyens ont peur de parler, par crainte d’être taxés de raciste par les médias. »

Ingrid Carlqvist, Despatch international : « si vous êtes désignés comme raciste, dès lors, votre carrière est brisée, vous perdez votre job, votre famille. »

La journaliste suédoise, Ingrid Carlqvist et le Danois Lars Hedegaard dirigent un journal online qui couvre des sujets ignorés par les grands médias, comme celui sur l’immigration. Leur idée première de créer un journal papier traditionnel a échoué car les Suédois craignaient de se faire livrer le journal à domicile. Si le facteur, ou vos voisins, découvraient que vous receviez ce journal, ils auraient pensé que vous étiez un raciste ou que vous haïssiez les Musulmans.

« Despatch International » survit grâce aux dons.

« La Suède est devenu un pays, où le fait d’ exprimer certains points de vue, peut s’avérer dangereux. »

Michael Jalving : « de nos jours, les parents suédois conseillent à leurs enfants de ne pas interférer dans des discussions publiques, de ne pas exprimer leurs idées, car ils ont peur. »

Lars Hedegaard : « la situation dans ce pays est dramatique, car comment pouvez-vous résoudre les problèmes, si vous n’avez pas le droit de les mentionner ? »

Lars Hedegaard a failli être assassiné à son domicile l’année dernière à Copenhague, par un immigrant.

Ingrid Carlqvist a décidé de quitter la Suède à cause de la répression envers les dissidents.

« Nous avions un pays idéal, un pays riche, un beau pays, mais dans quelques années, ce pays aura disparu ». « Good bye Sweden, you won’t get me for insanity. » « Adieu Suède, tu ne me feras pas tomber pour folie.»

La Suède ne deviendra pas une pays du tiers monde demain, mais un jour sans doute…

L’altruisme, poussé à l’extrême, comme en Suède et ailleurs en Occident envers les seuls immigrés et autres réfugiés politiques, relève d’une utopie dangereusement naïve, car il conduit au suicide de la société de souche, si elle ne se révolte pas, ou à l’explosion d’une guerre civile, si les peuples décident d’agir.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Source : « Sharia Sweden: Swedish Newspaper Hacks Disqus, Goes to Commenters’ Homes with Cameramen” (Atlas Shrugs)

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration