Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 00:00


Etre au pied du mur ou également être acculé, cette expression désigne la situation dans laquelle le seul choix restant est de faire face et de ne plus reculer.

Les européens se retrouvent régulièrement, par volonté politico-médiatique, dans ce type de situation avec pour unique choix d’accepter la solution proposée par la bien pensance à défaut de se voir désigner comme des fascistes, xénophobes ou racistes.

Les clandestins arrivant par dizaines de barques en sont l’exemple parfait : nous n’avons pas d’autre choix que de les accueillir, sinon nous serions complices de leurs persécuteurs. A aucun moment, les politiques ou les médias ne proposent des solutions pour que ces migrants puissent rester chez eux et vivre en paix là-bas. Pour eux, l’Europe est obligée de les accueillir au nom des droits de l’homme et de sa responsabilité quant à mener l’humanité vers un monde meilleur.

Afin de s’assurer que nous n’ayons pas d’autres choix que de recevoir sur notre territoire des centaines de milliers d’immigrés, l’Etat sous le contrôle de l’Union Européenne, des centaines de millions d’euros sont dépensés et la justice se montre extrêmement clémente pour éviter les expulsions.

La culpabilisation uniquement orientée vers les européens utilise au maximum le sentiment d’injustice. L’affaire Leonarda est symptomatique de cette manipulation : une somme impressionnante a été dépensée pour cette famille tandis que les français subissent un harcèlement fiscale jamais vu, que la barre des cinq millions de chômeurs a été franchie et qu’un français sur trois hésite à se faire soigner. Mais ni le PS, ni l’UMP, ni l’UE, ni les médias n’ont demandé des comptes au pays d’origine du père de cette gamine : nous n’avons comme choix que de les recevoir !

Dernièrement, c’est la ville de Montauban qui est montrée du doigt parce qu’elle refuse de nourrir une vingtaine d’enfants de clandestins car elle est obligée uniquement de les scolariser. Et cela alors même que cette ville accueille déjà 128 enfants de demandeurs d’asile et 68 autres de la communauté des gens du voyage.

Il est bien évident que le but est de faire culpabiliser les français grâce à la misère humaine et surtout en mettant en avant des enfants. La technique est la même lors des manifestations DALO : les femmes et les enfants d’abord.

Manifestation contre les expulsions place de la République

La situation est ubuesque lorsque l’on connait la solidarité propre aux français qui se révèle tous les jours au travers d’associations multiples, d’actions de collectes alimentaires ou de biens divers ainsi que lors de catastrophes internationales.

Pour éviter toute contestation, les accusations de racisme et de xénophobie sont au bord des lèvres de nombreux droitdelhommistes.

Accusations totalement ridicules quand on sait que l’unité la plus applaudie lors du défilé du 14 juillet est la légion étrangère : les français ne regardent pas l’origine des gens mais comment ils aiment la France.

Hélas, la technique du pied du mur fonctionne d’autant plus que les médias et les politiques filtrent intensément les informations. Un exemple flagrant concerne l’Algérie : ce pays n’a jamais été aussi riche mais la France va octroyer 250.000 visas en 2013. Malgré cette richesse, les français doivent accepter de plus en plus de malades algériens et d’étudiants algériens. Alors même que ce pays a un taux de chômage bien moindre qu’en France ainsi qu’un taux d’endettement de 25,7% contre plus de 95% pour l’Hexagone !

Bien qu’endettée de presque 2.000 milliards d’euros avec 5 millions de chômeurs et 8 millions de travailleurs pauvres, la France est présentée comme un pays riche. Cela permet de mieux faire culpabiliser les français quand ils sont au pied du mur, pour accepter une immigration économique massive.

La Bretagne-pourtant moins touchée par cette immigration même si des salariés de chez GAD ont subi des pressions lors du ramadan- semble se rebeller contre un système lui imposant emplois à bas salaire, chômage et impôts favorisant le vivre ensemble.

L’UMP et le PS présenteront un candidat commun à la tête de l’UE afin de lutter contre le populisme montant.

Or, le « populisme » (le mot populaire étant réservé aux quartiers diversifiés) n’est rien d’autre que le refus des peuples à se soumettre au choix unique proposé …… au pied du mur.

La question aujourd’hui est de savoir quand une majorité de français comprendront qu’ils sont les premières victimes de l’injustice tandis que les immigrés ne sont qu’un instrument dans le jeu inhumain de la mondialisation ?

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société