Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

15 mars 2014 6 15 /03 /mars /2014 01:26
une nouvelle pétition prend de l'ampleur sur Change.org, nous pensons que vous souhaiteriez peut-être la signer:

Lancez une enquête publique sur les centaines de disparitions et d'assassinats de femmes aborigènes comme Loretta Saunders

de Holly Jarrett
Cornwall

Le mois dernier, ma cousine Loretta Saunders, 26 ans, a été assassinée. Elle était étudiante à l'Université St. Mary, à Halifax au Canada et a écrit sa thèse de spécialisation sur les centaines de femmes aborigènes disparues et assassinées dans le pays.

Notre famille est inuit et Loretta est devenue l'une des plus de 800 femmes aborigènes disparues ou assassinées pour qui elle se battait. Il est temps que notre gouvernement réponde à cette épidémie de violence contre les femmes aborigènes.

La semaine dernière, nous nous sommes effondrés quand nous avons appris que le corps de Loretta avait été retrouvé dans un fossé au bord de la route transcanadienne au Nouveau Brunswick. Notre famille reprend ses forces et nous n'avons pas l'intention d'accepter que sa mort soit en vain. Nous allons nous battre pour terminer le travail inachevé de Loretta.

Vous pouvez nous aider : signez cette pétition qui appelle la ministre fédérale de la Condition féminine Kellie Leitch à organiser immédiatement une enquête publique sur les disparitions et meurtres de femmes aborigènes au Canada. L'Association des femmes aborigènes du Canada et d'autres groupes ont travaillé sur ce projet depuis des années et j'ai lancé cette pétition pour les soutenir et pour exiger justice pour Loretta.

Nous devons savoir pourquoi les filles et les femmes aborigènes comme Loretta sont cinq à sept fois plus susceptibles de mourir à la suite de violences que les femmes non aborigènes. C'est ce à quoi l'enquête publique doit répondre immédiatement afin que des mesures puissent être prises pour mettre fin à ces tragédies et protéger les filles et les femmes aborigènes au Canada.

Le gouvernement a jusqu'ici ignoré ces appels pour une enquête publique. S'ils n'agissent pas, les tragédies continueront. L'épidémie de violence raciste et sexiste contre les femmes aborigènes au Canada prend des vies et détruit des familles chaque mois.

Cela se résume en une simple question. Est-ce que le gouvernement canadien pense qu'il est normal que les femmes aborigènes soient 5 à 7 fois plus susceptibles de mourir d'agressions violentes ? À l'heure actuelle, nous ne savons pas. Je prie pour que la mort de Loretta et les dizaines de milliers d'appels pour l'ouverture d'une enquête les pousseront enfin à faire ce qui est juste.

J'ai voyagé de Labrador à St.Johns avec Loretta quand elle a quitté la maison. Nous avons parlé de nos racines inuites, de notre famille et de notre passé et de comment nous voyions notre avenir comme une occasion de créer un changement et de créer des cycles et des rythmes plus sains pour les familles. Nous avons parlé de la question des femmes aborigènes disparues et tuées. Nous avons plaisanté sur la façon dont Loretta allait changer le monde, mais ce n'était vraiment pas une blague. Loretta a changé le monde et je suis déterminée à ce que Loretta continue à changer le monde .

Merci de signer cette pétition et de demander justice pour Loretta et toutes les femmes aborigènes.

Comme indiqué,  l'Association des femmes aborigènes du Canada a travaillé sur cette question pendant des années et a déjà recueilli 23 000 signatures appelant à une enquête publique. Voici un lien vers leur site ainsi que leur document expliquant plus en détail pourquoi une enquête publique est nécessaire (en anglais).

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Faits Divers