Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

16 septembre 2014 2 16 /09 /septembre /2014 23:47

Le 4 septembre 2014, le député néerlandais Geert Wilders, leader du parti pour la liberté ( PVV ) a participé à un débat parlementaire qui avait pour sujet le djihadisme, et qui s’est tenu à la « deuxième Chambre » du Parlement néerlandais ( équivalent de l’Assemblée Nationale).

Lors de ce débat, il a prononcé un discours inspiré et d’une grande force, dont tout commentaire serait par conséquent superflu. Donnons donc la parole à Geert Wilders, en espérant que dans un futur proche, d’autres parlementaires dans d’autres parlements d’autres pays oseront tenir des discours analogues.

Voir la vidéo en fin d'article

Madame le Président, en réalité j’attendais  des fleurs de votre part. je célèbre un anniversaire ces jours-ci. Il y a exactement dix ans et deux jours, j’ai quitté un parti dont je ne parviens pas à me souvenir du nom tout de suite. Durant ces dix ans et deux jours, j’ai été beaucoup critiqué. Et ce surtout pour avoir toujours dit la même chose.

Ceux qui me critiquent ont raison. En effet, mon message a été le même durant toutes ces années. Et aujourd’hui je répéterai de nouveau ce message concernant l’Islam. Pour la énième fois. Comme je l’ai fait depuis dix ans et deux jours.

J’ai été traîné dans la boue au sujet de mon film « Fitna » . Et pas seulement traîné dans la boue, mais également poursuivi devant les tribunaux.

Madame le speaker, alors qu’il n’y a pas tant d’années que ça, tout le monde refusait de diffuser sur les ondes mon film « Fitna », nous pouvons aujourd’hui voir Fitna 2, 3, 4 et 5 chaque jour sur nos écrans de télévision. Ce n’est pas un choc de civilisations qui se déroule actuellement, mais un choc entre la civilisation et la barbarie.

Les Pays Bas sont devenus la victime de l’islam parce que l’élite politique regardait ailleurs. Ici, dans cette Chambre, ils sont tous présents, ici et aussi au sein du gouvernement, tous ces gens qui détournaient le regard. Tous les avertissements ont été ignorés.

Le résultat est que, dans notre pays également, il est dit aux chrétiens « Nous voulons tous vous tuer ». Les juifs reçoivent des menaces de mort. Il y a des drapeaux arborant la svastika dans des manifestations, des pierres passent à travers les fenêtres, il y a des cocktails Molotov, des saluts hitlériens sont faits, les drapeaux macabres de l’état islamique en Irak flottent dans le vent et nous entendons dans la place centrale à Amsterdam, des vociférations telles que fuck le Talmud » (excusez le mot  ! ) ( NDT  : en français dans le texte  )

En vérité, Madame le Président, cet été, l’islam est venu à nous.

Dans sa naïveté, le Député et Premier Ministre Asscher affirme qu’il y a une « exigence urgente » émanant de musulmans pour que l’on s’attaque à ce phénomène. Vendredi dernier, dans sa lettre au Parlement, le Cabinet a écrit que les djihadistes n’ont guère d’importance. Il sont qualifiés de « secte » et de « groupuscule ».

C’est ce que souhaiteraient ceux qui détournent le regard, ces dénégateurs de la douloureuse vérité depuis dix ans et deux jours, la « brigade des autruches Rutte 2″ . ( NDT ; le Kabinet-Rutte 2 est le gouvernement des Pays Bas depuis le 5 novembre 2012 ) Mais la réalité est toute autre. Selon une étude, 73% de tous les Marocains et Turcs aux Pays-Bas ont pour opinion que ceux qui vont en Syrie pour combattre pour le djihad sont des « héros ». Des personnes qu’ils admirent.

Et ceci n’est pas un phénomène nouveau. Il y a treize ans, 3000 personnes sont mortes au cours des attaques du 11 septembre. Nous avons en mémoire les images de personnes en train de brûler se jetant des tours jumelles. A cette époque également, trois quart des musulmans résidant aux Pays-Bas avaient cautionné cette atrocité. trois quarts, ce ne sont pas  « quelques musulmans », mais des centaines de milliers de musulmans aux Pays Bas fermant les yeux sur le terrorisme et déclarant que les djihadistes sont des héros.

Ce n’est pas moi qui invente ça. Des enquêtes ont été faites à ce sujet. C’est une bombe à retardement.

Madame le Président, est-ce une coïncidence le fait que des musulmans ont été pendant des siècles impliqués dans ces atrocités ? Non, ce n’est pas une coïncidence. Ils agissent simplement selon leur idéologie. Allah a dicté la vérité à Mahomet « l’homme parfait ». En conséquence de quoi, quiconque nie le Coran nie Allah. Et Allah ne laisse aucune ambiguïté sur ce qu’il veut. Voici quelques citations du Coran :

Sourate 8 verset 60 « Préparez vous à semer la terreur dans le cœur des ennemis d’Allah « .

Sourate 47 verset 4 « Par conséquent, lorsque vous rencontrez les incrédules, frappez leur cou ». Nous voyons cela tous les jours aux actualités.

Une autre citation de Allah se trouve dans  la sourate 4 verset 89 :  » donc ne vous faites aucun ami dans les rangs des infidèles, emparez-vous d’eux et tuez-les où que vous les trouviez « 

Madame le Président, le Coran sur la table devant vous est un manuel pour les terroristes. Du sang s’écoule de ses pages. C’est un appel pour une guerre perpétuelle contre les incroyants. Ce Coran que vous avez devant vous est un permis de chasse pour des millions de musulmans. Un permis de tuer (A licence to kill) (NDT : en anglais dans le texte, allusion sans doute au « permis de tuer » de James Bond).

Ce livre immonde est la Constitution de l’Etat Islamique. Ce que fait l’EIIL ( l’Etat islamique en Irak et au Levant ), c’est ce que Allah prescrit.

Cette idéologie sanguinaire a pu se nicher aux Pays-Bas parce que nos élites ont détourné le regard. Des quartiers tels que Schwilderswijk, Transvaal, Crooswijk Slotevaart, Kanaleneiland, Huizen en sont le nom. En ces lieux, le califat est en construction. En ces lieux l’Etat islamique est en gestation.

Pendant ces derniers dix ans et deux jours, les Gouvernements-autruches n’ont rien fait. « Cela n’a rien a voir avec l’islam », ont-ils menti au peuple. Imaginez-les s’ils étaient obligés de dire la vérité. Mais le peuple a eu une prise de conscience. Deux tiers des Néerlandais disent que la culture islamique n’appartient pas aux Pays-Bas. Ceci inclut la majorité de l’électorat du parti travailliste, la majorité des électeurs du VVD, la majorité de ceux qui votent pour le CDA et la totalité de ceux qui votent pour le PVV.

Les électeurs exigent que, après dix ans et deux jours de torpeur, des mesures soient finalement prises. Les électeurs veulent que quelque chose de concret advienne. Pas de palliatifs édulcorés. Autorisez-moi à faire quelques suggestions à la mafia du vivre-ensemble. Voici quelques mesures qui devraient débuter des aujourd’hui:

Reconnaissez que l’islam est le problème. Commencez la désislamisation des Pays-Bas : moins d’islam.

Fermez nos frontières aux immigrants en provenance des pays islamiques. Contrôlez immédiatement les frontières. Arrêtez cet « enrichissement culturel. »

Fermez toutes les mosquées salafistes, celles qui reçoivent le plus petit centime en provenance des pays du Golfe comme le Qatar !

Privez tous les djihadistes de leur passeport, même s’ils n’ont qu’un passeport néerlandais. Qu’ils prennent donc un passeport de l’Etat islamique, l’ISIS.

N’empêchez pas les djihadistes de quitter notre pays. Laisser les partir, avec autant d’amis que possible. Si ça peut aider, je suis prêt à me rendre à Schipol ( NDT : aéroport d’Amsterdam ) pour leur faire un au revoir de la main ! Mais ne les laissez jamais revenir. C’est la condition. Bon débarras !

Et, en ce qui me concerne, je pense que quiconque qui exprime un soutien pour la terreur en tant que moyen de renverser notre démocratie constitutionnelle doit quitter le pays sur le champ. Si vous brandissez un drapeau de l’état islamique, vous brandissez un ticket de sortie du pays. Partez ! Quittez notre pays !

Madame le Président, une guerre a été déclarée contre nous. Nous devons riposter durement. Loin de nous ces gens ! Trop, c’est trop !

Traduit par Docdory

(NDT : si des locuteurs du néerlandais parmi les lecteurs veulent améliorer ma traduction, ils sont les bienvenus !)

 

 

http://www.gerard-brazon.com/article-discours-de-geert-wilders-au-parlement-neerlandais-le-coran-un-manuel-pour-terroristes-par-docd-124558982.html

 

 

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration