Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 02:34

(…) Premier partenaire économique et commercial pour le Maroc, l’Algérie et la Tunisie, l’Hexagone a un rôle important à jouer dans les domaines de la coopération politique, de l’intégration régionale, de la maîtrise des flux migratoires et l’accompagnement de la démocratisation en Afrique du Nord.

À cet égard, les premières positions que prendra François Hollande sur des sujets tels que l’Union Pour la Méditerranée (UpM) seront attendues avec un intérêt non feint par les capitales du Maghreb. Portée — parfois à bout de bras — par son prédécesseur, l’UpM est un projet emblématique de cette volonté de la France de faire de la Méditerranée ce « lac qui rapproche » et non cette « mer qui sépare ».

La poursuite de ce beau projet — qui a souffert d’un déficit de traduction sur le terrain opérationnel- constituerait en effet un signal fort pour signifier au Maghrébins que Paris compte conserver son statut de « moteur » européen de l’intégration régionale en direction du sud. Son intensification signifierait que la France souhaite s’impliquer davantage aux côtés de ses partenaires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, alors même que ces derniers traversent des moments difficiles.

En effet, un an après le « printemps arabe » et les transformations qu’il a enclenché, la question de la nature du partenariat entre la France et le Maghreb mérite d’être posée. Alors que beaucoup ont constaté lors de l‘élection présidentielle française une montée inquiétante des extrémismes et du sentiment anti-maghrébin, les législatives qui s’annoncent doivent être l’occasion d’affirmer avec force les principes de tolérance et de respect de l’autre auxquels François Hollande a dit adhérer tout au long de sa campagne. (…)

François Hollande sera aussi attendu sur les grands sujets de politique étrangère qui lient la France au Maghreb. Pour l’Algérie, c’est la question lancinante de la réconciliation mémorielle qui sera au cœur de l’agenda bilatéral.

En Tunisie, la question de l‘accompagnement de la transition, notamment au niveau économique, sera au cœur des préoccupations des deux partenaires. Au Maroc, outre le chantier du TGV qui reliera Tanger à Casablanca, la poursuite de l’engagement de la France aux côtés de Rabat pour soutenir le plan de large autonomie au Sahara Occidental constituera un dossier prioritaire.

Sur tous ces dossiers, François Hollande ne sera pas en terrain inconnu. En tant que premier secrétaire du PS, il a eu à plusieurs reprises l’occasion de se rendre au Maghreb et d’en rencontrer les principaux acteurs politiques et économiques, voir les chefs d’Etats.

Source : Le Nouvel Obs

 


Après avoir financé la révolution islamique par de nombreux soutiens financiers (lire içi) et développé une politique d'immigration importante (lire içi) le nouveau gouvernement socialiste se préocupe de son image et de ses futurs investissements au Maghreb. A quand les investissements Français ??


Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie