Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 01:26

старая женщина бабушка пенсионер одиночество дорога

 
© Flickr.com/FasterDix/сс-by-nc-sa 3.0

Alors que l’UE et les financiers de la Troïka veulent faire les poches des épargnants de l’île de Chypre, le gouvernement de François Hollande s’attaque à une cible plus confortable dans le silence tonitruant des médias français : il se propose de faire les poches des retraités français en taxant leurs pensions de retraite… Une idée faramineuse tout droit sortie des cerveaux sans scrupules de gens démocratiquement élus qui n’ont plus à s’inquiéter de rien !

Cette loi votée par les socialistes s’ajoutera au poids fiscal que François Hollande s’était pourtant engagé à ne pas faire peser sur les Français, en inventant une énième nouvelle taxe : la taxe CASA (Contribution Additionnelle de Solidarité pour l’Autonomie). Votée dans le cadre de la loi du financement de la Sécurité Sociale 2013 et adoptée par un décret le 3 décembre dernier, les braves retraités seront sujets à une « taxe solidaire » sur les pensions de retraite, préretraite et même d’invalidité… à partir du 1er avril prochain, un très mauvais Poisson d’Avril pour les Français. Elle consistera en un prélèvement de 0,3 % des pensions et s’appliquera à leur ensemble y compris dans les régimes de base tels que la MSA ou le RSI mais aussi sur les régimes complémentaires tels que l’AGIRC ou l’ARRCO

Les Français dont les poches seront une fois de plus vidées, n’auront aucun effort à faire pour se laisser dépouiller, car la taxe sera prélevée gracieusement directement à la source, sur les pensions elles-mêmes… Ingénieux moyen totalement imparable qui viendra rogner un peu plus le pouvoir d’achat des Français. Bien sûr la loi prévoit des exceptions, seuls les « riches » retraités assujettis à payer la CGS (Cotisation Sociale Généralisée) au taux plein de 6,6 % devront payer cette nouvelle obole, soit environ une bonne moitié des retraités français ce qui fait tout de même un important vivier, nous allions dire presque « à piller sans vergogne ».

Pour tenter de faire passer la pilule dans un contexte où l’impopularité du président François Hollande est en passe de devenir un fait historique, voire un proverbe, la loi prévoit d’épargner tout de même les catégories les plus démunies, celles touchant le minimum vieillesse ou l’allocation supplémentaire d’invalidité. De plus, afin d’assurer une « noble cause » à cette nouvelle ponction, cette taxe CASA sera affectée à financer la perte d’autonomie et la dépendance des personnes âgées et handicapées qui séjournent dans leur domicile ou dans une maison de retraite. Le gouvernement espère ainsi par un artifice éculé faire croire, comme dans le cas de la suppression du jour férié de la Pentecôte et sa réaffectation en tant que journée de la solidarité aux personnes âgées (gouvernement Raffarin en 2004), à la nécessité des retraités de se laisser une fois encore détrousser.

Il est utile de rappeler à quel point cette fameuse journée de la Solidarité aux personnes âgées mise en place suite au drame de l’hécatombe des personnes âgées durant la canicule de l’été 2003, a été ensuite dévoyée et ses fonds totalement employés à autre chose. Il est ainsi à parier que cette nouvelle taxe suivra le même chemin c’est un dire le gouffre sans fond, le tonneau des Danaïdes, l’abyssal déficit économique des finances d’un Etat qui prend à grand pas le chemin des déroutes financières de nos amis de l’UE, qu’ils soient Grecs, Chypriotes, Portugais, Espagnols ou Italiens.

Il est d’ailleurs assez remarquable de constater que les députés et sénateurs socialistes dans leur majorité, n’ont pas encore pensé à donner l’exemple de la privation, nous étonnant grandement des salaires encore mirobolants des élus du Peuple, que cela soit à l’Assemblée Nationale, au Sénat ou dans les divers ministères ou grandes administrations françaises.

Etrange logique donc de commencer par de braves retraités, ayant parfois travaillés plus de 40 ans et le plus clair de leur temps pas aux 35 heures de Martine Aubry et des fameux RTT, ou même pour les plus anciens à 4 semaines de congés payés et non 5 !

Ce sont eux pourtant qui au nom d’une solidarité que le gouvernement socialiste n’entend pas s’appliquer à lui-même vont encore mettre la main à la poche, ou plutôt d’autres vont s’empresser de les leur nettoyer consciencieusement !

 

source

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Economie