Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 13:58
carnaval-1


Le peuple Suisse va se prononcer bientôt sur l'initiative « Ecopop », qui vise à restreindre drastiquement l'immigration dite de peuplement. 
 
En France, la situation est telle, qu'on en vient à disserter au plus haut niveau de la vie politique sur le « Grand remplacement ». 
Un concept et, surtout, une réalité, qui pourrait aider nos amis Suisses à faire leur choix le 30 novembre prochain...

En 2011, Renaud Camus publie un recueil d'articles intitulé Le Grand Remplacement.
 Il y décrit un mouvement général de nocence, c'est-à-dire de nuisance. 
La nuisance, c'est ce qui perverti et dégrade l'environnement, la culture, mais aussi les plus élémentaires relations intersubjectives. 
En jargon journalistique, cela se nomme les « incivilités » : le genre de celles que nous rencontrons tous les jours dans nos rues.
Au-delà de ce mouvement de nuisance, et même de surcroît, il y a un mouvement de susbtitution
«  le simple fait que dans nos rues, nos rames de métro, nos écoles, nos écoles maternelles et nos maternités surtout, sur des pans entiers du territoire, il y avait un peuple et que, à sa place, il y en a un ou plusieurs autres. »
Le fait du Grand remplacement creuse à nouveau, si ce n'est encore plus, la vieille distinction maurassienne entre le « pays réel » et le « pays légal », c'est-à-dire entre le monde vécu, celui du transport commun à 22h dans la banlieue parisienne, de la gare de Châtelet-les-Halles, des personnes âgées isolées dans les cités, et le pays des statistiques, des chiffres, des experts et des énarques propres sur eux...
Ce « pays légal », c'est aussi celui des médias ; ceux qui, hier par exemple, imposent sur les grandes chaines de télévision publiques des apologies de l'immigration, et qui, dans le même temps et dans le même mouvement nihiliste et suicidaire, diffusent des idées dénigrant la civilisation "réactionnaire" et "moyenâgeuse". 

La manipulation, pour Renaud Camus aussi, consiste dans l'entretien, lucide et volontaire, de cette "déculturation" :
C’est la sociologie, ce sont les statistiques, ce sont les chiffres qui se sont chargés de persuader les malheureux Français abusés, hébétés par elles et par le bourrage de crâne quotidien, qu’à l’école le niveau montait, que la culture se répandait dans les masses, qu’il n’y avait aucune surdélinquance des immigrés, que d’ailleurs il y avait de moins en moins d’immigrés, que l’immigration diminuait, que jamais il n’y avait eu si peu d’étrangers dans notre pays : bref que le système éducatif ne s’effondrait pas du tout, que la Grande Déculturation n’avait pas lieu, que le Grand Remplacement était un fantasme.
Tout est tristement « grand» dans cette histoire. 
De la Grande Déculturation au Grand Remplacement, de ce phénomène constitue pour Renaud Camus, le pire qui soit arrivé dans l'histoire de France :
« Le Grand Remplacement, le changement de peuple, que rend seule possible la Grande Déculturation, est le phénomène le plus considérable de l'histoire de France depuis des siècles, et probablement depuis toujours 11. »
Alors, quand certains blogues d'extrême-gauche, comme Rue 89, évoquent une « idée raciste » (ici), que certains appellent cela une « hoax d’extrême droite », ils se fourvoient complètement. 
Il ne s'agit ni d'une idée, ni d'une théorie. 
Il s'agit d'un fait, si terrible soit-il, et Renaud Camus insiste là-dessus.

Il faudrait au moins que les journalistes, chroniqueurs et autres intellos-bobos se rappellent que la moindre des politesses, quand on critique un concept, c'est de lire son concepteur. 

Ceci vaut aussi pour les journalistes et commentateurs suisses qui traitent de l'initiative Ecopop.

 Même si vous refusez la réalité, préférant vos illusions, ne vomissez pas votre haine sur votre ignorance ; ne traitez pas non plus ce qui perce vos illusions de « radical » ou d'extrémiste.

 N'est radical dans ses idées que celui qui impose ses idées à la réalité.

 Et Renaud Camus de terminer : « Hélas, ce n’est pas l’expression Grand Remplacement qui est radicale, c’est la sinistre réalité de ce qu’elle désigne. »... 

Vivien Hoch, 18 novembre 2014

source
vu sur : http://by-jipp.blogspot.fr/2014/11/le-grand-remplacement-nest-pas-une.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/ojiPR+(Ma+France)

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Immigration