Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

17 août 2014 7 17 /08 /août /2014 01:46

jihad.jpg

Pour ceux qui croient en l’existence du dieu de l’islam, le coran exerce certainement la fascination la plus massive. Ce livre est censé contenir la parole même de dieu, en arabe.
Or le coran parle souvent de tuer des gens. On peut trouver aisément ces versets dans un coran en ligne. Mais les pires appels à la guerre sont en fait ailleurs. D’abord, quelques explications avec un exemple:

فَلْيُقَاتِلْ فِي سَبِيلِ اللّهِ الَّذِينَ يَشْرُونَ الْحَيَاةَ الدُّنْيَا بِالآخِرَةِ وَمَن يُقَاتِلْ فِي سَبِيلِ اللّهِ فَيُقْتَلْ أَو يَغْلِبْ فَسَوْفَ نُؤْتِيهِ أَجْراً عَظِيماً
Falyuqatil fee sabeeli Allahi allatheena yashroona alhayata alddunya bial-akhirati waman yuqatil fee sabeeli Allahi fayuqtal aw yaghlib fasawfa nu/teehi ajran AAatheeman
Qu’ils combattent dans le sentier d’Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future. Et quiconque combat dans le sentier d’Allah, tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientôt une énorme récompense.

Il s’agit du verset 4.74. Nous avons ici l’arabe-arabe, la transcription de l’arabe et une traduction commune en français. Le premier terme du verset, Falyuqatil, est un verbe basé sur la racine QTL, laquelle implique l’action de tuer (voir plus bas, note 1). Les termes suivants, fee sabeeli Allahi, signifient «dans la voie de dieu».
Une meilleure traduction, plus fidèle, serait donc «Qu’ils fassent la guerre dans la voie de Dieu», ou «Qu’ils fassent des tueries dans la voie de Dieu», car le verbe arabe insiste sur l’action de tuer. L’auteur aurait pu choisir 12 autres verbes pour parler d’un effort plus général. Mais il a choisi la racine QTL – il s’agit de tuer, de donner la mort, concrètement d’égorger les gens. Voici une petite collection de versets que j’ai placés dans l’ordre chronologique de la révélation et dans lesquels j’ai remplacé l’euphémisme du traducteur par la signification qui ressort directement de l’arabe (en italiques):

2.193
Faites-leur la guerre sans répit jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de subversion et que le culte soit rendu uniquement à Dieu. S’ils cessent le combat, ne poursuivez les hostilités que contre les injustes récalcitrants.
2.216
Les tueries vous ont été prescrites alors qu’elles vous sont désagréables. Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu’elle vous est mauvaise. C’est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.
2.244
Et faites des tueries dans le sentier d’Allah. Et sachez qu’Allah est Audient et Omniscient.

8.39
Et faites-leur la guerre jusqu’à ce qu’il ne subsiste plus d’association, et que la religion soit entièrement à Allah. Puis, s’ils cessent (ils seront pardonnés car) Allah observe bien ce qu’ils oeuvrent.
8.65
Ô Prophète, incite les croyants à la guerre. S’il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents; et s’il s’en trouve cent, ils vaincront mille mécréants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas.

4.74
Qu’ils fassent donc des tueries dans le sentier d’Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future. Et quiconque fait la guerre dans le sentier d’Allah, tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientôt une énorme récompense.
4.76
Les croyants font la guerre dans le sentier d’Allah, et ceux qui ne croient pas font la guerre dans le sentier du Tagut. Eh bien, faites la guerre aux alliés du Diable, car la ruse du Diable est certes, faible.
4.84
Fais donc la guerre dans le sentier d’Allah, tu n’es responsable que de toi même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition.

61.4
Allah aime ceux qui font la guerre dans Son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé.

9.12
Et si, après le pacte, ils violent leurs serments et attaquent votre religion, alors massacrez les chefs de la mécréance – car, ils ne tiennent aucun serment – peut-être cesseront-ils?
9.14
Faites-leur la guerre !. Allah, par vos mains, les châtiera, les couvrira d’ignominie, vous donnera la victoire sur eux et guérira les poitrines d’un peuple croyant.
9.29
Faites la guerre à ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies.
9.111
Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du Paradis. Ils font la guerre dans le sentier d’Allah: ils tuent, et ils se font tuer. C’est une promesse authentique qu’Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l’Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu’Allah à son engagement? Réjouissez-vous donc de l’échange que vous avez fait: Et c’est là le très grand succès.
9.123
Ô vous qui croyez! faites des tueries parmi ceux des mécréants qui sont près de vous; et qu’ils trouvent de la dureté en vous. Et sachez qu’Allah est avec les pieux.

Une liste plus complète des choses que le coran recommande de faire « dans la voie de dieu »http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/01/06/school-for-jihad-in-syria/#comment-613894

D’autre part, le coran indique que cette attitude est particulièrement bien vue par le dieu de l’islam, qui promet aux guerriers des récompenses et un statut supérieurs, dans ce monde (80% de leurs butins) et dans l’autre (l’éternité dans les jardins de dieu), ainsi que le pardon de leurs crimes:

4.95
Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux – sauf ceux qui ont quelques infirmité – et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d’Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d’excellence sur ceux qui restent chez eux.
Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense; 96. des grades de supériorité de Sa part ainsi qu’un pardon et une miséricorde. Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

24.22
Et que les détenteurs de richesse et d’aisance parmi vous, ne jurent pas de ne plus faire des dons aux proches, aux pauvres, et à ceux qui émigrent dans le sentier d’Allah. Qu’ils pardonnent et absolvent. N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne? et Allah est Pardonneur et Miséricordieux!
22.5
Ceux qui émigrent dans le sentier d’Allah et qui sont tués ou meurent, Allah leur accordera certes une belle récompense, car Allah est le meilleur des donateurs.
9.100
Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils l’agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l’énorme succès !

* * * * *
Note 1) Sur la racine Q-T-L:

http://www.unige.ch/theologie/distance/cours/he/lecon4/verbefort.htm

Nous utiliserons également occasionnellement une terminologie basée sur le paradigme du verbe fort (racine qtl = tuer) à la 3ème personne du singulier du mode Qal. On parle alors de conjugaison de type qatal pour la CA et conjugaison de type yiqtol pour la CP.

http://www.ciep.fr/sites/default/files/migration/publications/docs/comparaison.pdf

On voit que, pour former un mot, les consonnes radicales doivent être complétées par l’insertion de voyelles en des suites de combinaisons variables dont chacune est porteuse d’une signification dérivationnelle ou grammaticale précise.
Les divers schèmes vocaliques ainsi infixés et éventuellement accompagnés de consonnes (préfixées, suffixées, plus rarement infixées) caractérisent donc à leur tour les formes verbales ou les différentes catégories nominales: la succession a – a – a, par exemple, est un morphème discontinu qui inséré dans les éléments radicaux (C1aC2aC3a) sera toujours l’expression d’une troisième personne du singulier du perfectif, se retrouvant pour les racines H-M-L, « porter », K-S-R, « briser », Q-T-L, « tuer », dans leurs formes HaMaLa, « il a porté », KaSaRa, « il a brisé », QaTaLa, « il a tué ».
L’arabe classique comprend environ 150 schèmes ou patrons de ce type et, finalement, tout mot, à l’exception des monèmes grammaticaux, pourra s’analyser comme issu de l’entrelacement d’une racine et d’un schème, la racine étant comme une sorte de coquille ou de moule dans laquelle se coule un contenu variable de voyelles.

http://espacemaroc.free.fr/culture/darija/darija07.html

Exemple de racines : QTL : notion de tuer, KTB : notion d’écrire, TRJM : notion de traduire. Toute racine exprime une idée, une notion définie. Celles-ci expriment respectivement l’idée de tuer, d’écrire et de traduire.
(…)
Il est intéressant de signaler que dans les dictionnaires arabes de langue, les mots sont classés non pas par ordre alphabétique comme en français, mais par racine.
L’usager doit, avant de commencer sa recherche, connaître la racine du mot : bilitère, trilitère, etc. C’est ainsi qu’il retrouvera, par exemple, sous la racine qatala, tuer, il a tué : qâtil, assassin, mouqâtil, combattant, qitâl, combat, qâtala, combattre, maqtal, assassinat, qattala, massacrer, etc.

etc...
* * * * *

Il est donc évident, à la lecture du coran, que le jihad, l’effort dans la voie de dieu, est, peut-être pas uniquement mais en tout cas certainement, une guerre, et que cette guerre est voulue par dieu, qui récompense mieux ses guerriers que les musulmans pacifiques.
Le coran promet certes aussi des bienfaits à ceux qui prient beaucoup, s’efforcent de suivre ses préceptes et veillent à ne pas s’écarter de sa voie, mais seuls les jihadistes ont droit à un pardon automatique de leurs crimes s’ils meurent au combat et le meilleur du paradis leur est réservé. Cette promesse a bien sûr de quoi séduire avant tout ceux des musulmans dont la conscience n’est pas particulièrement tranquille.

Après le coran, les principales sources, les principaux textes fondateurs de l’islam sont les hadiths, soit des paroles ou des actes du prophète qui font autorité. Il y a des hadiths de plusieurs sortes, de diverses valeurs, en fonction de leur origine et de la qualité de leur chaîne de transmission.
Certains, dits «qudsi», sont réputés sacrés, ou saints, ou divins, car leur origine est dieu lui-même – ils sont censés transmettre un message de dieu, mais qui ne figure pas tel quel dans le coran.
Pour les croyants, ils ont bien sûr une valeur très spéciale et les éditeurs les proposent dans de belles versions soignées. Que disent les hadiths qudsi sur le jihad?

http://www.muslimshop.fr/somme-de-hadiths-qudsis-avec-les-commentaires-version-cartonnee-p-2524.html
Chapitre 18:

Ce qui a été rapporté au sujet du djihâd dans la voie d’Allah et sur les mérites des martyrs

Premier hadith proposé:

Hadith sur le mérite du djihâd dans la voie d’Allah Le Très Haut
[AJM: je saute ici les références et la chaîne de transmission]: «Le Messager d’Allah a dit: «Allah se porte garant de quiconque part lutter dans sa voie, et qui n’a d’autre intention que la foi en Allah et l’attestation de la mission des messagers, de le faire revenir avec ce qu’il a récolté comme récompense ou butin ou de le faire entrer au Paradis. Et n’était-ce ma crainte de mettre ma communauté dans la gêne, je ne me mettrai jamais à l’arrière d’une expédition et je désirerai mourir dans la voie d’Allah, puis ressusciter, puis mourir, puis ressusciter et puis mourir.»

Voici plus brièvement les titres des autres hadiths qudsi sur le jihad:

Hadith sur les propos du prophète qui rapporte la parole d’Allah, à l’adresse des gens de Badr: «Faites ce qui vous plaît, car Je vous ai pardonnés».
[AJM: ce pardon s’adresse à des gens qui se disent musulmans mais qui n’ont pas combattu pendant la bataille de Badr – certains compagnons veulent abattre ces «hypocrites», mais Mahomet dit qu’ils n’en savent rien, que dieu leur a peut-être pardonnés]
Hadith sur la discussion d’Allah avec Abdullah le père de Djaber, après sa mort en martyr.
Hadith sur la parole du Très Haut à l’adresse des martyrs: «Désirez-vous quelque chose?»
Hadith sur la discussion entre les martyrs et ceux qui meurent dans leurs lits.
Hadith sur celui qui trompe un combattant dans la voie d’Allah avec sa femme.
Hadith sur l’homme qui viendra, tenant par la main un autre homme, en disant: «Seigneur, cet homme m’a tué.»
Hadith sur l’admiration de notre Seigneur pour un homme qui a combattu dans Sa voie.
Hadith sur l’émerveillement de notre Seigneur pour des gens qui sont traînés au Paradis par des chaînes.

Voici pour le jihad dans les hadiths qudsi. Rien sur un effort spirituel. Pour les autres hadiths, je peux proposer au lecteur de chercher des exemples sur le jihad spirituel dans Bukhari et Muslim, les deux collections «sahih » (authentiques) qu’on peut consulter en ligne ici:

http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/052-sbt.php
Fighting for the Cause of Allah (Jihaad)
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/059-sbt.php
Military Expeditions led by the Prophet (pbuh) (Al-Maghaazi)
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/bukhari/082-sbt.php
Punishment of Disbelievers at War with Allah and His Apostle
http://www.usc.edu/org/cmje/religious-texts/hadith/muslim/019-smt.php
The Book of Jihad and Expedition (Kitab Al-Jihad wa’l-Siyar)

On peut en trouver un ou deux interprétables de cette manière dans le lot. Je laisse au lecteur le soin d’estimer dans quelle mesure ils sont convaincants.

Au-delà du coran et des hadiths, les biographies et les chroniques peuvent aussi compter parmi les textes fondateurs de l’islam, dans la mesure où elles nous renseignent en détail sur le comportement du prophète. Il est certain que pour un croyant, ces ouvrages possèdent une force d’attraction considérable.

Voici la Sira, la biographie originale du prophète de l’islam, ou du moins la somme de tous les extraits que nous en connaissons par des auteurs plus tardifs, dans un format lisible en ligne:
https://archive.org/stream/TheLifeOfMohammedGuillaume/The_Life_Of_Mohammed_Guillaume#page/n0/mode/1up

Il en existe une bonne version française mais moins complète, basée seulement sur la plus vaste recension de l’original, celle d’Ibn Hicham, réalisée quelques dizaines d’années après la Sira d’Ibn Ishaq (lecture partielle en ligne):
http://books.google.ch/books?id=qG7s8SCy3uUC&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=onepage&q&f=false

On peut aussi consulter l’ouvrage suivant de Waqidi (745-822), qui relate plus précisément les campagnes militaires du prophète des musulmans, et qui est donc plus particulièrement centrée sur le jihad, justement (lecture partielle en ligne):
http://books.google.ch/books?id=-Z4nAAAAQBAJ&lpg=PP1&hl=fr&pg=PP1#v=twopage&q&f=false

Les lecteurs les plus sérieux se procureront aussi les portraits (ou «dictionnaires biographiques») du prophète par Ibn Sa’d (Kitab Al-tabaqat Al-kabir) et bien sûr la chronique de Tabari (qui doit être disponible en ligne en français). Les lecteurs arabophones sont plus gâtés: ils peuvent trouver à peu près tous les ouvrages d’histoire de l’islam, entièrement indexés, avec un moteur de recherche performant, sur http://www.mezan.net

En bref, on découvre ici que le prophète de l’islam a passé près de dix ans à faire la guerre, par métier, jusqu’à sa mort, et que, ce faisant, il n’a pas vraiment inventé les Conventions de Genève avant la lettre. Il est fort douteux que quiconque se penche longuement sur le jihad du prophète y trouve la conviction sincère que le jihad est un effort spirituel. Mais bien sûr, il faut de tout pour faire un monde.

On objectera peut-être ici que le prophète a été entraîné dans la guerre à son corps défendant, et que son message initial était pacifique. Mais ce n’est hélas pas l’impression qu’on acquiert en examinant le coran dans l’ordre chronologique de la révélation (indiqué par exemple ici: http://wikiislam.net/wiki/Ordre_Chronologique_du_Coran )

En effet, la première sourate révélée (selon la classification de l’université-mosquée Al-Azahr, le centre mondial du sunnisme), porte le numéro 96. On peut déjà y lire des menaces de lâcher les chiens de l’enfer sur ceux qui s’opposent à l’islam (dernier verset).

La deuxième sourate révélée (68), traite déjà les sceptiques de quantité de noms d’oiseaux («menteur», «grand jureur, méprisable, grand diffamateur, grand colporteur de médisance, grand empêcheur du bien, transgresseur, grand pécheur, au coeur dur, et en plus de cela bâtard», «rebelles», «criminels») et annonce déjà des calamités, des horreurs et des châtiments.

 Et la troisième sourate révélée (73) parle déjà d’aller «faire la guerre dans la voie de dieu» («yuqatiloona fee sabeeli Allahi», verset 20).

D’autre part, si nous avons lu les biographies et les chroniques, nous savons à ce point de l’étude que le dieu des musulmans leur a permis de faire la guerre, de tuer, même pendant une trêve, pour défendre simplement la religion, le fait de pouvoir pratiquer son culte exactement comme il le prescrit (épisode de Nakhla, verset 2.217).

On peut se réjouir du fait que certains musulmans renoncent tout de même au jihad militaire.
Mais il faut avoir une bien piètre opinion des gens, et surtout des croyants, pour affirmer péremptoirement que c’est là le message central de l’islam et que seuls des malades trouvent matière, dans la lecture des textes fondateurs musulmans, à partir «faire la guerre dans la voie de dieu, tuer et se faire tuer».

Mais il est vrai que le prophète aurait aussi dit de la guerre qu’elle est tromperie. Et quelle plus belle tromperie guerrière que de recruter ainsi tacitement des guerriers suicidaires en vantant les mérites de la religion, de la paix, de la tolérance, ou de l’effort intérieur?

 

Alain Jean-Mairet

SOURCE

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Religions