Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 02:30

 Pourquoi tant de personnes descendent-elles dans la rue fêter le nouvel an chinois, quand les célébrations comme l’Aïd ou la rupture du jeûne rencontrent nettement moins de succès ?

La fête du nouvel an chinois est la plus grande des fêtes traditionnelles en Chine. Elle remonte à l’antiquité. Les Chinois célèbrent ainsi l’arrivée du printemps (…) Dans la civilisation musulmane on ne trouve rien d’équivalent. (…) L’islam est né en Arabie au VIIe siècle, un pays désertique ponctué par des oasis. Il n’y avait pas lieu de fêter l’arrivée du printemps. Un parallèle avec la fête chinoise est plutôt à faire avec le carnaval chez les Occidentaux.

Ce sont des gens qui recherchent culturellement une forme de consensus social et qui ont eu un parcours migratoire long de 20 siècles, au cours duquel ils se sont adaptés à toutes les cultures. Il est donc logique que leur immigration provoque moins de phénomènes de violence, de cris et d’agitation sociale.

Les populations asiatiques, surtout chinoises, semblent se fondre dans la société et l’économie française en toute discrétion
Le principal élément à prendre en compte est la forte influence des courants de pensée asiatiques que sont le taoïsme, le bouddhisme, le confucianisme qui sont des philosophies peu revendicatrices. (…) Ce sont des gens qui recherchent culturellement une forme de consensus social. (…)

La culture du travail et de la réussite est un moteur essentiel de l’intégration chinoise. Les Chinois attachent beaucoup d’importance à la scolarisation de leurs enfants. (…)

Sur la question des valeurs et des traditions, la Chine est globalement située à l’opposé de l’Occident. Les codes sociaux sont complètement différents et tous les Chinois qui émigrent gardent toujours en eux une base culturelle chinoise qui ne disparaît jamais. C’est le cas de toutes les cultures qui s’exportent mais quand on est Chinois, on a 5 000 ans de culture qui nous suivent.

L’augmentation constante des commerces tenus par des asiatiques a provoqué une sorte de « changement de visage » qui irrite de nombreuses personnes et qui installe un racisme latent, parfois virulent. (…)

L’expression de ce ressentiment est plus courante qu’elle ne l’est avec d’autres communautés issues de l’immigration. Cela est lié à la perception « pacifiste » que les occidentaux ont des asiatiques. (…)

Il existe des tensions réelles entre les Chinois et les populations noires et maghrébines dans les quartiers où se concentrent les populations issues de l’immigration.

Lire l’article intégral

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International