Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 02:59
Le plan malin de Poutine : petit manuel de combat contre l’empire mondial

Le Poutine stratégique

 

Le plan malin de Poutine : petit manuel de combat

contre l’empire mondial

 

L’interminable hystérie dans le camp des patriotes obstinés, occasionnée par leur rejet catégorique de l’accord de cessez-le feu de Minsk qu’ils considèrent comme un abandon de la Novorossia, et comme la prise d’une des ‘tours du Kremlin’ par la junte de Kiev, voilà des émotions qui obscurcissent la raison, et empêchent la compréhension de certains aspects très importants des informations sans lesquelles on ne peut concevoir une vision complète de la confrontation géopolitique.

La direction russe est-elle cohérente ?

La Russie est dirigée par des personnes qui comprennent le sens des évènements en cours, aussi bien au niveau du Président que des ministres. D’autre part, les représentants du pouvoir considèrent opportun d’informer la population avec un maximum de transparence sur le chaos existant aux frontières de la Russie.

En conséquence, leurs actions sont au minimum réfléchies.

Indubitablement, leurs actions sont influencées de quelque façon par les représentants des milieux oligarchiques de l’industrie et de la finance. Toutefois cette influence n’est pas prépondérante, le pays n’est certainement pas dirigé par des personnes sans détermination ; ce que confirme l’arrestation de l’oligarque Evtoushenko.

Cela signifie qu’au Kremlin on ne se fait guère d’illusion à propos de la possibilité de trouver une entente avec l’Occident. Et l’on fait le constat que « si ce n’était l’Ukraine, tout autre moyen de politique extérieure ou intérieure eût été utilisé ».

 

Ce qui nous occupe c’est l’existence, ou l’absence, d’un plan ‘malin’ dont dispose Poutine, et dont l’application permettrait à la Russie de vaincre dans sa confrontation avec les USA et l’UE, et d’effectuer les pas concrets qui renforceront les positions russes.

Le sens du plan ‘malin’ de Poutine au niveau mondial.

Pas une seule des tribus barbares aux frontières de l’empire romain n’aurait pu individuellement détruire la machine de guerre de cet empire, et entrer en vainqueur dans Rome. L’empire disposait de plus de ressources et de fantassins en vue de détruire son ennemi.
Et les barbares étaient divisés et fonctionnaient sans coordination. Rome est tombée seulement lorsque ses structures dirigeantes se sont décomposées ; et l’armée a cessé d’exister. L’empire, petit à petit, perdait ses provinces, privé de ressources s’affaiblissait et perdait les moyens de s’opposer à ses ennemis.

Cela signifie que pour vaincre les USA, qui se considèrent comme les héritiers de l’empire romain, il faut :

  1. Se joindre à ceux qui souhaitent se libérer du pouvoir de Washington.
  2. Affaiblir la ‘nouvelle Rome’ de l’intérieur.
  3. La priver de la quantité nécessaire de ressources.

Les pays fatigués de l’hégémonie des USA se sont unis dans le cadre des BRICS, de l’OCS et de l’Union Douanière Eurasienne.

Affaiblir les USA de l’intérieur est très compliqué, car cela demande des actions spécifiques, une préparation de haut niveau des ONG et de spécialistes de révolutions colorées, dont ne disposent ni la Russie ni la Chine. Toutefois, les USA ne manquent pas de problèmes intérieurs qui ces derniers temps s’aggravent et transparaissent, tel qu’on le voit à Fergusson.

De cette façon, le moyen le plus efficace de s’opposer aux USA – c’est de les priver de ressources, ce pour quoi il faut au maximum refuser le produit-clé américain, à savoir le dollar au moyen duquel Washington opère la redistribution des ressources.

La réalisation du plan ‘malin’

Il convient ici de revenir aux informations et s’éloigner des assauts de l’hystérie médiatique.

Tout d’abord, en finir avec les achats d’obligations US et européennes qui pompent les réserves des Fonds russes. Au premier janvier, les fonds qui étaient utilisés à l’achat de ces obligations des « partenaires occidentaux », seront utilisés pour les besoins du trésor.

Ensuite, dans les structures profondes du parti « Russie Unie » se prépare une révolution économique par le haut.

Troisièmement se poursuit le rapprochement avec la Chine, auquel il est utile de s’arrêter plus précisément.
En plus de la mise en route mémorable du projet de pipe-line « Force sibérienne » se poursuit un travail commun, déterminé et coordonné, de renforcement des moyens militaires ; ainsi que la stabilisation des partenaires d’
Asie centrale. Par exemple, la Chine apparait comme investisseur principal au Tadjikistan.
Toute une série de projets communs russo-chinois sont entrepris, depuis la construction aéronautique, jusqu’aux infrastructures en passant par les hélicoptères.

Cependant, un travail fondamental s’opère pour s’éloigner du dollar US dans les échanges commerciaux. Il est à souligner que les USA, par leurs actions à Hong-Kong, ont résolument irrité Pékin. Le niveau de soutien de la population chinoise est passé de 47% à 66% en un an, du fait de la confrontation avec l’Occident.

Lors de la 18eme session de la commission russo-chinoise de préparation des rencontres gouvernementales, le vice-premier ministre Wang Yang a déclaré ‘erronées’ les sanctions occidentales contre la Russie ; et a engagé la Russie et la Chine à donner une réponse appropriée aux pays occidentaux.

Au forum économique Russie-Chine, le président de la banque centrale de Chine, cinquième institution financière au monde, a déclaré qu’il « est indispensable de renforcer la coopération en matière d’opération en devises, et mettre fin au monopole du dollar. Ceci répond aux intérêts stratégiques des deux parties. » Le mécanisme de désintégration de l’hégémonie du dollar est pratiquement conçu.

Le 11 octobre la presse a annoncé que la Russie et la Chine ont conclu un accord sur les opérations swap (soit les opérations d’échanges en devises) pour les exportations en roubles et en yuans. Cet accord sera probablement signé encore en octobre.

Sans doute, après signature de cet accord ‘swap’, le nombre de candidats souhaitant s’abstenir du dollar devrait augmenter, car auparavant même la Turquie a fait part de son intérêt.

Le rapprochement avec l’Iran se poursuit. Téhéran et Moscou étudient une transaction « pétrole contre centrales électriques ». Comme l’Iran reste sous sanctions, et que les banques commerciales russes appréhendent de travailler avec les Perses, un travail s’effectue en vue d’établir une banque commune pour le financement des projets économiques et commerciaux mutuels.

Et ceci sans parler des activités ininterrompues pour le lancement de ‘l’espace économique eurasien’, auquel se joint l’Arménie, et auquel se joindrait la Kirghizie avant la fin de l’année.


Ainsi il existe bien un plan ‘malin’ de Poutine, dont le sens est la coopération avec ceux qui sont fatigués de l’hégémonie des USA, tout en privant conjointement les USA de leurs ressources, chacun renforçant son économie et se défendant de recourir au dollar dans les échanges.
Et ceci étant, tant la Russie que la Chine s’interdisent de tomber dans les pièges qui leur sont tendus, sous forme de « parapluies jaunes » ou de participation ouverte à la guerre civile ukrainienne.

Si cela ne plait pas à quelqu’un, c’est son problème. Aux autres je souhaite d’avoir la tête claire et de la patience. La nouvelle Rome, sans faute, s’effondrera.

Traduit par Mufasa pour Réseau International

 

http://www.wikistrike.com/2014/10/le-plan-malin-de-poutine-petit-manuel-de-combat-contre-l-empire-mondial.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans International