Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

5 juillet 2013 5 05 /07 /juillet /2013 14:01

1001-nuits-90-de-broca-01-g

A quoi sert donc la liberté d’expression que les pays évolués reconnaissent comme un droit essentiel que leurs gouvernements cherchent à rogner et non à défendre ?

Dreuz a été encore hier victime de cette rage nihiliste et d’une attaque massive de hackers. Notre insoutenable insolence, notre méprisante indifférence à leur stérilisante diabolisation les démange. Jusqu’à la prochaine attaque…

Selon Thomas Emerson1, la liberté d’expression sert quatre grands objectifs :

  1. elle assure l’épanouissement individuel,
  2. elle avance la connaissance et la découverte de la vérité,
  3. elle facilité la participation de tous les membres d’une société à la prise de décision,
  4. elle permet l’émergence d’une société plus stable, en maintenant l’équilibre précaire entre le nécessaire consensus et les inévitables et saines différences d’opinion.

Pour Milton et Mill2, protéger la liberté d’expression, même celle des choses erronées, est indispensable à l’établissement de la vérité, au travers du conflit des idées présentes sur le « marché des idées ».

Pour moi, le grand marché des idées dont les Français ont peur donne sur le grand marché de l’innovation, de l’épanouissement individuel, de la création et du bien être. Autant de caractéristiques qui ont quitté la France, 47e sur 140 au classement Gallup des peuples les plus heureux, les Suisses étant 7e.

Car la pensée a besoin d’expression. Brider l’expression finit par brider la pensée et d’en faire une métastase. Certains voudraient – sans la moindre gêne – vous interdire de penser, et de vous exprimer. Ainsi leur paresse, leur indigente réflexion sommaire et superficielle, serait confortablement favorisée par l’absence de contradicteurs pertinents.

 

Lequel « marché des idées » a été considérablement élargi par le développement de l’internet, mais surtout du fabuleux pouvoir donné à chacun : le clic de la souris, cet accès au marché libre dont les limites ne sont que (provisoirement) fixées par la langue du lecteur. Sortir du champs limité par l’auteur d’un article, s’échapper des frontières dans lesquelles il entend vous enfermer pour vous convaincre de la réalité de ce qu’il veut démontrer, voilà le danger que les rédactions des médias nationaux n’ont plus qu’un outil pour prévenir : le prestige de leur nom, de leur titre… qui s’effrite.

Encore faut-il que le lecteur soit éduqué, préparé, éveillé, alerte, aiguisé à l’idée que l’information qu’il lit n’est peut-être pas le reflet fidèle de la réalité qui permet de le rendre plus libre, libre de penser, libre de décider.

Oui les grands médias ont perdu la partie. La caution morale, la neutralité et l’honnêteté des journaux les plus honorables a volé en éclat lorsque des minables petits blogs, sortis de nulle part, ont pu, avec une facilité enfantine tant la tâche était simple, révéler, que dis-je, arracher de leurs gonds, les mensonges, manipulations, d’une caste journalistique rabotée par la pensée unique et minée par l’angoisse de perdre ses privilèges.

Le dernier épisode épicée de la longue série liberticide du régime socialiste est la levée immunitaire de Marine Le Pen, qu’un juge veut condamner car elle est urticante. Marine Le Pen a déclaré que les musulmans occupent les rues de Paris pour prier. Si Marine Le Pen est effectivement condamnée, ce sont 60 millions de Français qui seront condamnés car ils pensent comme elle. Le message sera : interdiction de penser.

Alors je l’affirme par avance, Marine Le Pen sera condamnée car elle a menti. Les musulmans ne prient pas dans les rues mais au dessus des rues, sur leurs tapis volants.

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

1 The system of freedom of expression (1970), Thomas Emerson
2 http://law.justia.com/constitution/us/amendment-01/21-philosophical-basis.html

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société