Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 01:52

yahoo.jpgNouveau scandale d’espionnage sur internet revélé par les documents fournis par l’ancien consultant de la NSA, Edward Snowden. Mais cette fois il vient directement du Royaume-Uni. Selon The Guardian (lien en anglais), qui publie une enquête jeudi 27 février, les services secrets britanniques ont intercepté des images de webcams de millions d’utilisateurs de Yahoo! entre 2008 et 2010.

Le programme du Government Communication Headquarters (GCHQ), le service de renseignement électronique britannique, intitulé « Optic Nerve », a reçu « le soutien de la NSA », l’agence de sécurité américaine impliquée dans une affaire de surveillance mondiale, selon le journal britannique.

Le programme « Optic Nerve » visait à expérimenter la reconnaissance faciale automatique afin de surveiller des cibles actuelles du GCHQ, mais aussi d’en acquérir de nouvelles. L’utilisation des données recueillies se faisait via un outil informatique de la NSA, selon The Guardian. Il était encore en activité en 2012, selon les documents fournis par Edward Snowden.

Sur une période de seulement six mois, en 2008, des captures d’écran de conversations vidéo de plus de 1,8 utilisateurs de comptes Yahoo! ont été récoltées. Le système sauvegardait une image toutes les 5 minutes. « Parmi ces images, une quantité non négligeable était à caractère pornographique », rapporte The Guardian. Le site précise qu’entre « 3 et 11 % des conversations vidéos sur Yahoo! interceptées par le GCHQ contiendraient des images de nudité »

« Un niveau sans précédent de violation de la vie privée »

Yahoo! a fait part de sa colère, estimant que si ces informations étaient vraies, elles constituaient « un niveau sans précédent de violation de la vie privée de nos utilisateurs, ce qui est complètement inacceptable (…)

Source et fin de l’article sur Francetvinfo.fr


Pour ce qui est de Yahoo, le concept de Big Brother n’est pas nouveau puisque des articles ont déjà relaté certaines violations de la vie privée de la part de cette entreprise…

Dorénavant les utilisateurs de la messagerie Yahoo devront soit accepter de laisser libre champs à la société pour qu’elle ait un accès total à leur messagerie soit aller voir ailleurs.

Yahoo vient ainsi grossir les rangs d’autres sociétés comme Google et son Gmail qui non seulement se sert des boites mails à des fin publicitaires mais en plus collabore activement avec le FBI le tout sans le moindre mandat. Big brother is watching.

Mais ou est donc passé la vie privée des gens? Plus personne ne s’en soucie, plus personne ne s’en souvient…

« Le nouveau service mail de Yahoo remplace l’ancienne version à partir de cette semaine.
Parmi les nouveautés, l’une d’elles fait tache et provoque des inquiétudes : le nouveau Yahoo Mail scannera les e-mails de ses utilisateurs afin de proposer des publicités davantage « ciblées ».

Le diable se cache dans les détails… Dans les nouvelles conditions générales d’utilisation (CGU) du nouveau service de courrier électronique de Yahoo, il est écrit que les utilisateurs autorisent l’entreprise «à scanner et analyser le contenu de vos communications. » Or, celui qui utilisait l’ancienne version n’a pas d’autre choix que d’approuver ces CGU si il souhaite encore utiliser sa boîte mail ! Au risque de ternir son image, Yahoo tente donc un coup de force, rejoignant son concurrent Google dans cette stratégie. Rien de très étonnant quand on sait que Yahoo est dirigé actuellement par Marissa Meyer, une ancienne de Google…

« C’est pour mieux te voir mon enfant ! »

L’argument de Yahoo pour asseoir la légitimité de ce système de surveillance est d’affirmer qu’il l’utilise pour fournir « des fonctionnalités, des contenus et des publicités » personnalisés. Mais comment contrôler la manière dont sont (et surtout seront) utilisées les données contenues dans nos mails ? Une situation qui n’est pas sans rappeler le fameux slogan : « Si c’est gratuit, c’est que vous êtes les produits ».

Yahoo propose quelques solutions si l’utilisateur ne souhaite pas accepter ces nouvelles conditions, notamment utiliser un client IMAP.

Sinon, vous pouvez aussi simplement fermer votre compte. La question étant encore de savoir par quoi le remplacer… A terme, il semblerait que la plupart des services de boîtes aux lettres électroniques se dirigent dans la même direction : vendre les données des utilisateurs pour commercialiser des encarts publicitaires. »

 

Source : Fawkes news 

merci à Claude

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société