Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : CITOYENS ET FRANCAIS
  • CITOYENS ET FRANCAIS
  • : Revue de Presse Internationale : Géopolitique Religions Immigration Société Emploi Economie Géostratégie-INTERNATIONAL PRESS REVIEW ------ ОБЗОР МЕЖДУНАРОДНОЙ ПРЕССЫ
  • Contact

Rechercher

translator


 

En direct Flux de trafic

Flag Counter

mise en ligne le 15/07/2015

 

 

 

13 août 2013 2 13 /08 /août /2013 00:58

 

 

Nous proposons à votre attention notre rubrique hebdomadaire «Gros plan sur l'Afrique». Son auteur Alexei Grigoriev vous invite à écouter son sujet «Le Tatarstan, exemple d’entente religieuse pour l’Afrique» et traditionnellement – un bref aperçu «L’Afrique – les échos de la semaine». Vous pouvez adresser vos messages à l’auteur de la rubrique par e-mail yazon@ruvr.ru

Tous nos auditeurs africains et non seulement eux ne connaissent pas sans doute bien la République du Tatarstan.

Ils ignorent pourquoi cette entité de la Fédération de Russie peut servir d’exemple d’entente interconfessionnelle pour l’Afrique dont elle est éloignée à des milliers de kilomètres.

Cependant, c’est au Tatarstan, pays de 160 millions d’habitants, que cohabitent en bonne intelligence les musulmans et les chrétiens alors qu’au Nigeria ils sont en confrontation de plus en plus acharnée. Le Nigeria est au seuil des bouleversements sociaux sérieux mettant en cause l’intégrité territoriale du pays, poursuit l’auteur. L’africaniste en vue de l’Ecole des études des sciences sociales Jean-Pierre Dozon a dit, en particulier, à ce sujet dans une interview accordée par téléphone de Paris.


Revenons maintenant au Tatarstan. Une petite république : 68 mille kilomètres carrés de 3,8 millions d’habitants : représentants de 115 nationalités. Les Tatars professant l’islam constituent plus de la moitié, les Russes dont la plupart sont des chrétiens orthodoxes – un tiers de la population de la république. Deux confessions mondiales y coexistent des siècles durant.

L’UNESCO a hautement apprécié ce fait ayant proclamé Kazan, capitale tatare, un centre mondial d’entente et de paix interconfessionnelle. Le chef du département du président de la République du Tatarstan pour la coopération avec les institutions religieuses Marat Gatine a dit dans une interview téléphonique :

La République est une sorte d’exemple de respect mutuel de plusieurs religions et nationalités. Les deux nations titulaires : Tatars et Russes ont toujours vécu ensemble en s’entraidant. Il n’existe pas chez nous de confrontation entre les musulmans et les chrétiens, les Russes et les Tatars. Nous entretenons les rapports normaux fondés sur le respect et la compréhension mutuelle.


Les musulmans adoptent parfois le christianisme et les chrétiens deviennent musulmans – chacun le décide lui-même. C’est-à-dire, il n’y a pas de confrontation entre les croyants. Il y a dans le calendrier de la république deux fêtes religieuses essentielles pour chaque nation titulaire: Aïd al-Fitr et Aïd al-Adha chez les Tatars, Pâques et Joël – chez les Russes. En ce qui concerne l’extrémisme religieux, aucun pays n’est entièrement protégé contre ce phénomène. Il existe chez nous également des croyants de tendance extrémiste mais il n’y a pas de manifestations ni de troubles de masse dans la république.

La spiritualité et la religion constituent un domaine très délicat, et je pense que beaucoup dépend de nos prêtres musulmans et orthodoxes, de leur coopération réciproque au nom du pays, de la république, des paroissiens. Ils initient les croyants à la vertu et aux principes moraux. La formation de la mentalité de la paroisse dépend de leurs sermons.

La culture du respect mutuel des sentiments religieux et des confessions est la valeur essentielle de notre société. Elle existe à peu près au niveau génétique chez nous, en Tatarie.

Partager cet article

Publié par : CITOYENS ET FRANCAIS - dans Société